logoIC
Yaoundé - 23 février 2017 -
promote2017
Bois

Cameroun : bien qu’embryonnaire, le marché du charbon de bois pèse 17 milliards de FCfa, selon le ministère des Forêts

Cameroun : bien qu’embryonnaire, le marché du charbon de bois pèse 17 milliards de FCfa, selon le ministère des Forêts

(Investir au Cameroun) - Les volumes de charbon mis en vente sur le marché camerounais chaque année ont une valeur globale de 17 milliards de francs Cfa, ont révélé les experts du ministère des Forêts et de la Faune au cours d’un récent atelier sur les opportunités qu’offre cette filière. La rencontre était organisée dans la ville de Bertoua, la capitale de l’Est-Cameroun, région abritant le plus important massif forestier du pays.

A en croire les mêmes sources, la filière charbon de bois au Cameroun héberge même un important réseau d’exportateurs, dont le chiffre d’affaires annuel est estimé à environ 12 milliards de francs Cfa, soit plus de 70% du chiffre d’affaires global.

Autant de chiffres qui, souligne Mahamat Habibou, le directeur de la promotion et de la transformation des produits forestiers au ministère des Forêts, incite ce département ministériel à envisager une véritable prise en main de cette filière encore embryonnaire. De manière, apprend-on, à mettre en place un ensemble de mesures visant à porter à 20 milliards de francs la valeur du charbon exporté par les producteurs camerounais.

Mais au-delà des retombées financières qu’elle procure, soutiennent différentes ONG, la production du charbon de bois et du bois de chauffage au Cameroun constituent une véritable menace pour la préservation de l’environnement. L’ampleur de ces activités dans les régions de l’Est et de l’Extrême-Nord du pays a poussé le gouvernement, à travers la CSPH, à construire deux centres emplisseurs de gaz domestique à Maroua et Bertoua. Ces structures, selon la CSPH, visent principalement à préserver l’environnement, en détournant notamment les ménages de l’utilisation du charbon et du bois de chauffage.

BRM

Lire aussi:

13-03-2015 - Le Cameroun se dote d’un 2ème centre emplisseur de gaz à Bertoua, d’une capacité de 100 TM  

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n58: février 2017

Sept Camerounais qui brillent dans les institutions internationales


Pour Alamine Ousmane Mey, « il faut réduire le train de vie de l’Etat »


Business in Cameroon n48: February 2017

Seven Cameroonians who are excelling in international institutions


For Alamine Ousmane Mey, the State must cut back on the spending

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev