logoIC
Yaoundé - 18 août 2017 -
Entreprises

En 37 ans, le Crédit foncier du Cameroun a financé la construction de 69 500 logements sociaux

En 37 ans, le Crédit foncier du Cameroun a financé la construction de 69 500 logements sociaux

(Investir au Cameroun) - Depuis sa création en 1977, le Crédit foncier du Cameroun (CFC), la banque de l’habitat du pays, a octroyé des crédits d’un montant total de 261 milliards de francs Cfa, ce qui a permis de construire 69 500 logements et d’aménager plus de 15 700 parcelles constructibles, a appris l’agence Ecofin à l’occasion de l’inauguration, le 24 mai 2014, de l’immeuble devant abriter l’agence du CFC d’Ebolowa, dans la région du Sud Cameroun.

Cet état des lieux n’incite cependant pas au triomphalisme, ainsi que le reconnaît le Directeur général du CFC lui-même, Jean Paul Missi, qui confesse qu’au Cameroun, de nos jours, «l’offre en matière de logements sociaux est toujours largement en dessous des besoins  exprimés ou réels». C’est à l’effet de satisfaire ces besoins de plus en plus croissants, a-t-on appris, que le CFC a récemment initié un vaste programme de promotion de ses offres de crédits en matière de logements sociaux dans le pays.

Dans le même temps, la banque de l’habitat du Cameroun est entrée en partenariat avec des institutions bancaires telles qu’Ecobank, afin de vulgariser ces offres aussi bien à l’intérieur du pays qu’auprès de la diaspora camerounaise. Le 3 mars 2014, le Crédit foncier du Cameroun a signé avec le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunal (Feicom), une convention pour l’ouverture d’une ligne de crédit de 10 milliards de francs Cfa, afin de faciliter le financement des projets de constructions de logements sociaux présentés par les communes camerounaises.

De fait, le déficit de logements dans le pays est sans cesse croissant. Selon les experts, malgré l’arrivée de promoteurs immobiliers et d’aménageurs privés dans le secteur, en dépit de l’intérêt que manifestent de plus en plus certaines collectivités locales décentralisées dans la promotion du logement social, «seulement 50% de la demande est satisfaite». La faute, apprend-on, à la cherté des matériaux de construction, l’accès difficile et onéreux à la propriété foncière, devenus autant  d’obstacles infranchissables pour une population au pouvoir d’achat relativement faible.

Lire aussi

05-03-2014 - Cameroun : Ecobank proposera à sa clientèle les produits de financement de l’immobilier du Crédit foncier

05-04-2013 - Le Crédit foncier du Cameroun ouvre une ligne de crédit de 10 milliards de FCFA en faveur du Feicom

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n63-64: juillet/aout 2017

Spécial 5ème Anniversaire


La parole à nos lecteurs


Business in Cameroon n53-54: July/August 2017

Special 5 years anniversary


Dear readers: the floor is yours!

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev