logoIC
Yaoundé - 18 janvier 2018 -
Environnement

L’Etat camerounais éponge « une partie » de la dette de 5 milliards FCFA vis-à-vis d’Hysacam

L’Etat camerounais éponge « une partie » de la dette de 5 milliards FCFA vis-à-vis d’Hysacam

(Investir au Cameroun) - Afin de vérifier l’effectivité du ramassage des ordures ménagères dans la ville de Yaoundé, par la société Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam), le ministre de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu), Jean Claude Mbwentchou, a effectué, le 11 janvier, une descente sur les différentes artères de la capitale.

C’est au cours de cette visite de terrain que le Minhdu a confié à la presse que « l’Etat a épongé une partie de la dette vis-à-vis d’Hysacam ». Le montant de l’ardoise réglé n’a pas été révélé, mais le membre du gouvernement a indiqué que la société ne réclamait pas moins de 5 milliards FCFA au Trésor public.

Le règlement de la créance intervient, suite à une instruction du Premier ministre, Philémon Yang. Ce dernier a demandé au ministre des Finances, en décembre 2017, de procéder à l'apurement des arriérés  de l’Etat à l’endroit d’Hysacam. Jean Claude Mbwentchou a affirmé que c’est grâce à ce paiement, que la société de ramassage d’ordures tourne à plein régime, depuis deux semaines.

 Du fait des tensions de trésorerie, Hysacam a dû immobiliser une centaine de ses camions affectés à la collecte des ordures dans la capitale camerounaise, Yaoundé. A peine dix étaient fonctionnels. La société n'arrivait plus à collecter les quelque 1 300 tonnes d’ordures ménagères produites à Yaoundé, chaque jour.

S.A

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n68-69: décembre / janvier 2018

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


Pierre Zumbach : « Un outil de promotion internationale chaque année »


Business in Cameroon n58-59: December / January 2018

Cameroon, cocoa’s other nation


Pierre Zumbach: “An international promotion tool each year”

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev