logoIC
Yaoundé - 23 février 2017 -
promote2017
Gestion publique

Cameroun : vers l’institution, dès 2017, d’une taxe à l’exportation de 2% sur les plantes médicinales

Cameroun : vers l’institution, dès 2017, d’une taxe à l’exportation de 2% sur les plantes médicinales

(Investir au Cameroun) - Dès l’année 2017, le gouvernement camerounais pourrait instituer une taxe à l’exportation des plantes médicinales, d’une valeur de 2%, renseigne le projet de loi de Finances 2017 de l’Etat actuellement en examen au Parlement.

Cette taxe, et bien d’autres soumises à la validation des parlementaires au cours des dernières sessions de l’Assemblée nationale et du Sénat pour le compte de l’année 2016, devrait permettre à l’Etat de renflouer quelque que peu ses caisses dans un contexte de baisse des recettes pétrolières dans les pays producteurs comme le Cameroun.

Pour rappel, les forêts camerounaises regorgent de nombreuses essences réputées avoir des effets positifs pour le traitement de plusieurs maladies tropicales. Lesquelles essences sont de plus en plus prisées par de grands laboratoires occidentaux, qui pourraient désormais avoir à débourser, au bénéfice du Trésor public local, 2% de la valeur des plantes exportées du Cameroun.

BRM

Lire aussi

22-09-2016   - Le Cameroun fabrique et va commercialiser des réactifs d’hématologie

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n58: février 2017

Sept Camerounais qui brillent dans les institutions internationales


Pour Alamine Ousmane Mey, « il faut réduire le train de vie de l’Etat »


Business in Cameroon n48: February 2017

Seven Cameroonians who are excelling in international institutions


For Alamine Ousmane Mey, the State must cut back on the spending

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev