logoIC
Yaoundé - 24 octobre 2017 -
Gestion publique

Cameroun : vers l’institution, dès 2017, d’une taxe à l’exportation de 2% sur les plantes médicinales

Cameroun : vers l’institution, dès 2017, d’une taxe à l’exportation de 2% sur les plantes médicinales

(Investir au Cameroun) - Dès l’année 2017, le gouvernement camerounais pourrait instituer une taxe à l’exportation des plantes médicinales, d’une valeur de 2%, renseigne le projet de loi de Finances 2017 de l’Etat actuellement en examen au Parlement.

Cette taxe, et bien d’autres soumises à la validation des parlementaires au cours des dernières sessions de l’Assemblée nationale et du Sénat pour le compte de l’année 2016, devrait permettre à l’Etat de renflouer quelque que peu ses caisses dans un contexte de baisse des recettes pétrolières dans les pays producteurs comme le Cameroun.

Pour rappel, les forêts camerounaises regorgent de nombreuses essences réputées avoir des effets positifs pour le traitement de plusieurs maladies tropicales. Lesquelles essences sont de plus en plus prisées par de grands laboratoires occidentaux, qui pourraient désormais avoir à débourser, au bénéfice du Trésor public local, 2% de la valeur des plantes exportées du Cameroun.

BRM

Lire aussi

22-09-2016   - Le Cameroun fabrique et va commercialiser des réactifs d’hématologie

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n66: octobre 2017

La bataille des eaux minérales au Cameroun


Jean Joseph Aouda, une expertise ferroviaire qui dépasse les frontières


Business in Cameroon n56: October 2017

The battle of mineral waters in Cameroon


J. J. Aouda, an expertise in the railway industry that goes beyond borders

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev