logoIC
Yaoundé - 14 décembre 2017 -
Gestion publique

Au 2ème trimestre 2017, le Cameroun lèvera entre 60 et 70 milliards de FCfa sur le marché des titres publics de la BEAC

Au 2ème trimestre 2017, le Cameroun lèvera entre 60 et 70 milliards de FCfa sur le marché des titres publics de la BEAC

(Investir au Cameroun) - Entre les mois d’avril et de juin 2017, le Trésor public camerounais compte mobiliser une enveloppe globale située entre 60 et 70 milliards de francs Cfa par émissions de titres publics sur le marché de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC).

Selon le chronogramme officiel des opérations mis à la disposition de la BEAC par le ministère des Finances, neuf émissions de bons du Trésor assimilables (BTA) sont prévues, dont trois chaque mois, pour un montant total de 45 milliards de francs Cfa.

Deux émissions d’obligations assimilables du Trésor (OAT) de montants situés respectivement entre 5 et 10 milliards de francs Cfa, puis entre 10 et 15 milliards de francs Cfa, sont également prévues en mai et juin 2017, pour des durées de maturité respectives de 2 et 3 ans.

La première opération du gouvernement camerounais sur le marché des titres de la BEAC pour le compte du 2ème trimestre 2017, a eu lieu le 12 avril dernier, au moyen d’une émission de BTA d’un montant de 5 milliards de francs Cfa, pour une maturité de 26 semaines. Pour le seul mois d’avril, le Trésor public camerounais ambitionne de lever 15 milliards de francs Cfa.

Selon un décret signé le 1er février dernier, lequel texte présidentiel habilite le ministre des Finances à procéder à des opérations de levée de fonds pour le compte de l’Etat du Cameroun, le gouvernement entend recourir à des émissions de titres publics pour un montant maximum de 300 milliards de francs Cfa au cours de l’exercice budgétaire 2017.

Lancé en 2011, le marché des titres publics de la BEAC a déjà permis aux six Etats membres de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA, et Guinée Equatoriale) de lever près de 4 000 milliards de francs Cfa, selon les statistiques compilées par cette banque centrale. Jusqu’en janvier dernier, seuls cinq Etats étaient opérationnels sur ce marché, le Congo n’y ayant effectué sa première opération qu’en févier 2017.

Brice R. Mbodiam

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n67: novembre 2017

Cameroun : tout l’intérêt de la dette


Interview de Célestin Tawamba, GICAM


Business in Cameroon n57: November 2017

Cameroon: The whole point of the debt


Interview of Célestin Tawamba, GICAM

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev