logoIC
Yaoundé - 23 octobre 2017 -
Gestion publique

Après l’essoufflement de Boko Haram, la réouverture des frontières avec le Nigeria booste les recettes douanières dans l’Extrême-Nord

Après l’essoufflement de Boko Haram, la réouverture des frontières avec le Nigeria booste les recettes douanières dans l’Extrême-Nord

(Investir au Cameroun) - L’Extrême-Nord, devenu le terreau de Boko Haram depuis quelques années, voit son économie reprendre progressivement du poil de la bête. Pour preuve, selon les statistiques révélées par le secteur des douanes de cette région septentrionale du Cameroun, les objectifs de collecte des recettes au premier trimestre 2017 ont été réalisés à plus de 108%.

En effet, les caisses de cette circonscription douanière ont été renflouées à hauteur de 1,29 milliard de francs Cfa, contre des prévisions initiales de 950 millions de francs Cfa. Selon Jean-Marie Wetondieu, le responsable de cette circonscription douanière, cette performance est la conséquence de la réouverture progressive des frontières avec le Nigeria, décision prise par les autorités camerounaises en fin d’année 2016.

Pour rappel, à cause des exactions de la secte islamiste nigériane Boko Haram, qui ont paralysé l’activité économique dans cette partie du pays depuis plus de 3 ans, plusieurs postes de la douane ont été détruits ou alors désertés du fait de l’insécurité. Sur les 600 agents de douane en poste dans cette partie du pays auparavant, il n’en restait officiellement que 260 au début de l’année 2016.

BRM

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n66: octobre 2017

La bataille des eaux minérales au Cameroun


Jean Joseph Aouda, une expertise ferroviaire qui dépasse les frontières


Business in Cameroon n56: October 2017

The battle of mineral waters in Cameroon


J. J. Aouda, an expertise in the railway industry that goes beyond borders

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev