5892-HIMA-PUB12-Meet-Inn-French-Resized 1000-x-90-px V2

Le taux de croissance du Cameroun en 2013 est en dessous de la moyenne en Afrique sub-saharienne, selon le FMI

Le taux de croissance du Cameroun en 2013 est en dessous de la moyenne en Afrique sub-saharienne, selon le FMI
  • lundi, 25 novembre 2013 10:13

Selon le dernier rapport sur les perspectives économiques de l’Afrique sub-saharienne présenté le 22 novembre 2013 à Yaoundé par la représentation locale du Fonds monétaire international (FMI), le taux de croissance du Cameroun en 2013 va culminer à seulement 4,7% (contre des prévisions gouvernementales de 6,1% en début d’année), alors qu’une moyenne de 5% sera enregistrée en Afrique sub-saharienne.

Par ailleurs, même si ce taux de croissance est jugé satisfaisant au regard de l’évolution de la courbe dans d’autres parties du monde, d’une part, et des taux réalisés au Cameroun respectivement en 2011 (4,1%) et 2012 (4,6%), d’autre part, le FMI fait remarquer que ces performances ne permettent pas encore au pays de réaliser son ambition d’émergence à l’horizon 2035.

A titre d’exemple, souligne le FMI, si le Cameroun reste sur la tendance actuelle, le taux de croissance du pays ne pourra pas dépasser 5,4% en 2020, alors que le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE), cadre de référence du gouvernement pour le développement du pays à long et à moyen terme, projette ce taux de croissance à 10,2% sur la même période.

Aussi, le FMI conseille-t-il au gouvernement camerounais de redoubler d’efforts dans l’amélioration du climat des affaires, la réduction de subventions diverses, la construction des infrastructures, la mise en place de mécanismes pour le développement des PME, la supervision du secteur bancaire, l’augmentation de la production nationale…

Lire aussi

01-11-2013 - Cameroun : la subvention des produits pétroliers atteindra 420 milliards de FCfa en 2013

18-09-2013 - Le FMI prescrit au Cameroun une surveillance accrue de la future banque des PME

Note de la rédaction d'Investir au Cameroun
 
La rédaction d'Investir au Cameroun a appris que des personnes malveillantes se faisant passer pour des journalistes de nos équipes, arpentent certaines administrations camerounaises en promettant la rédaction d’articles en leur faveur dans le magazine Investir au Cameroun. La rédaction d'Investir au Cameroun décline sa responsabilité sur les actes ou promesses que ces personnes pourraient poser à titre personnel dans l'optique d'en tirer des gains personnels. Elle invite par ailleurs les entreprises et administrations à faire preuve de vigilance. Seules les personnes dont le nom est indiqué dans l’ours sont habilitées à représenter le titre. La rédaction ne se fait jamais rétribuer pour ses articles.

Facebook

Inscription Newsletter

Votre email pour recevoir la newsletter hebdomadaire Investir au Cameroun:

 
Facebook Version mobile: Version iPad Version Android

Articles les plus lus

7 jours
1 mois
1 an