Seulement 20% de marchandises importées sont contrôlées au Cameroun

Seulement 20% de marchandises importées sont contrôlées au Cameroun
  • lundi, 30 juillet 2012 12:43

Au port de Douala, tous les produits importés qui entrent sur le territoire camerounais ne sont pas contrôlés par les agents de la douane, faute de moyens techniques et humains. Jacques Siakeu, inspecteur à la direction des Douanes l’a indiqué jeudi dernier à Yaoundé au terme d’un rencontre avec les industriels nationaux du secteur des cahiers.

«Le scanner à conteneurs est presque insuffisant au port. Déjà, il y a des contraintes en termes de visites. On ne peut pas tout visiter dans un port. Il y a un pourcentage. A peu près de 20% de contrôles sont faits sur tout ce qui est importé. Vous savez que les marchandises s’imbriquent dans les conteneurs. Il y a quatre ans au port, j’ai procédé à la saisie d’importantes cargaisons de stylos à bille importés de Dubaï et sur lesquels étaient marqué fabriqués au Cameroun. Vous voyez la contrefaçon. Donc, la douane déploie beaucoup d’efforts pour éradiquer la contrebande», raconte-t-il.

Comme conséquences, les producteurs nationaux se plaignent de l’invasion des produits contrefaits sur le territoire national. Dans le secteur des cahiers, par exemple, 8000 emplois sont menacés. Une société nationale (Monga Sogedi) a déjà fermé ses portes, car affirme Jacques Kago Lele, le président du collectif des industriels camerounais de la filière papiers et cahiers, «les prix des cahiers issus de la contrebande et de la contrefaçon défient toute concurrence». Plus encore, cela cause un manque à gagner à l’Etat.

Au premier semestre de l’année 2012, les douanes camerounaises ont enregistré une collecte de 294 milliards FCFA. Soit une hausse de 13% par rapport aux recettes collectés sur la même période en 2011. Elles se situaient alors à 259 milliards FCFA. Pour l’année 2012, les prévisions de collecte sont estimées à 550 milliards de FCFA.

«Or, en optimisant son système de contrôle au port de Douala et dans autres frontières camerounaises, les douanes camerounaises pourraient doubler, voire tripler ses recettes», indiquent les observateurs avertis.

Le scanner avait été mis sur pied au port de Douala en 2010 pour remplacer le contrôle physique des conteneurs, qui retardait à l’époque les délais de passage au port. «L'inspection par scanner prend en moyenne 8 minutes, contre plusieurs heures pour une inspection physique, ce qui permet une accélération des procédures de sortie ; l'inspection par scanner s'effectue alors que le conteneur est chargé sur remorque prêt à être enlevé du port à l'issue du contrôle, ce qui limite les manutentions portuaires et représente une économie très importante de temps mais aussi de ressources financières», expliquait-on du côté de la direction générale des douanes.

Elle précisait d’ailleurs qu’«afin d'en tirer le meilleur parti, l'utilisation du scanner a été associée aux méthodes et techniques de gestion du risque grâce au logiciel Profiler».

BOD

Inscription Newsletter

Votre email pour recevoir la newsletter hebdomadaire Investir au Cameroun:

 
Facebook Version mobile: Version iPad Version Android
  • Investir au Cameroun n°29
  • Investir au Cameroun n°28
  • Investir au Cameroun n°27
  • Investir au Cameroun n°26
  • Investir au Cameroun n°25
  • Investir au Cameroun n°24
  • Investir au Cameroun n°23
  • Investir au Cameroun n°21-22
  • Investir au Cameroun n°20
  • Investir au Cameroun n°19
  • Investir au Cameroun n°18
  • Investir au Cameroun n°16-17
  • Investir au Cameroun n°15

    Téléchargement gratuit

  • Investir au Cameroun n°14
  • Investir au Cameroun n°13

    Investir au Cameroun n°13 (téléchargement gratuit)

  • Investir au Cameroun n°12

    Investir au Cameroun n°12 (téléchargement gratuit)

  • Investir au Cameroun n°11

    Investir au Cameroun n°11 (téléchargement gratuit)

  • Investir au Cameroun n°10
  • Investir au Cameroun n°9
  • Investir au Cameroun n°8

    Télécharger gratuitement le n°8

  • Business in Cameroon n°19
  • Business in Cameroon n°18
  • Business in Cameroon n°17
  • Business in Cameroon n°16
  • Business in Cameroon n°15
  • Business in Cameroon n°14
  • Business in Cameroon n°13
  • BC11
  • BC10
  • BC09
  • BC08
  • BC06
  • BC05
  • BC04
  • Business in Cameroon n°3

    Business in Cameroon n°3 (téléchargement gratuit)

  • BC02

    Business in Cameroon n°2 (gratuit)

  • BC01

    Freely download n°1 Business in Cameroon

  • BC-HS n°1

    Freely download the special issue on projects