logoIC
Yaoundé - 25 juin 2017 -
Infrastructures

La BAD et l’UE satisfaites du projet d’un pont frontalier et d’une voie ferrée reliant le Cameroun et le Tchad

La BAD et l’UE satisfaites du projet d’un pont frontalier et d’une voie ferrée reliant le Cameroun et le Tchad

(Investir au Cameroun) - Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi (photo), a reçu récemment des responsables des questions économiques de la Banque africaine de développement (BAD) et ceux en charge des infrastructures à la délégation de l’Union européenne au Cameroun. Ceci dans le cadre d’une mission de préparation et de réévaluation de deux projets importants qui concourent à l’intégration régionale. A savoir, le projet de construction du pont frontalier entre Yagoua (Cameroun) et Bongor (Tchad) et du projet d’aménagement d’une voie de chemin de fer entre Ngaoundéré et Ndjamena.

Les représentants de la BAD et ceux de l’UE ont exprimé leur satisfaction au regard de l’avancée du projet de construction du pont frontalier devant relier les villes de Yagoua et Bongor qui, du reste, présente un niveau de maturité satisfaisant. Le futur ouvrage, long de 700 m sur le fleuve Logone, comprendra aussi une route de raccordement sur environ 10 km de part et d’autre des deux villes. D'ores et déjà, l'UE a marqué son accord pour un cofinancement du projet à hauteur de 40 millions d’euros (26,2milliards de FCFA), sous forme de don.

D’un coût global estimé à 72 milliards de FCFA, le projet de construction du pont sur le fleuve Logone et ses aménagements connexes s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre le Cameroun et le Tchad.

Pour ce qui est du projet d’aménagement d’une voie de chemin de fer entre Ngaoundéré et Ndjamena, les échanges se sont focalisés d’une part, sur les possibilités d’élaborer un retro-planning avec pour objectif de lancer la phase des études au cours de l’année 2017 et sur les responsabilités de chacune des parties impliquées. L’aménagement de cette voie ferrée entre dans le cadre de la mise en œuvre du vaste Plan directeur ferroviaire national d’un coût prévisionnel de 15 000 milliards de FCFA (30 milliards de dollars).

Sylvain Andzongo

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n62: juin 2017

Entretien avec Isaac Tamba


5 Camerounais qui font le succès d’entreprises internationales


Business in Cameroon n52: June 2017

An interview with Isaac Tamba


5 Cameroonians contributing to the success of international corporations

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev