logoIC
Yaoundé - 18 décembre 2017 -
Portraits

Alvine HANDOU Fondatrice de VuSur

Alvine HANDOU Fondatrice de VuSur

(Investir au Cameroun) - Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je suis Alvine Flora Choupo jeune entrepreneuse Camerounaise de 28 ans. Je suis née au Cameroun et après mes études secondaires, j'ai poursuivi mes études supérieures en France et en Angleterre, puis obtenu un diplôme d'ingénieur financier.
Ensuite j'ai travaillé pendant 4 ans en tant que "quant" dans une banque française. A la suite des ces années, j'ai ressenti le besoin de faire quelque chose de significatif et de travailler dans un endroit où mon action aurait du sens et plus d'impact: le Cameroun. J'ai donc fait un MBA à l'INSEAD Business School, puis je suis rentrée m'installer au Cameroun.
La première société que j'ai créée est Vu Sur, fondée en Juillet 2015 dans le but de permettre aux résidents Camerounais et d'Afrique d'acheter sur toutes les plateformes du monde en venant à bout des problèmes de paiement et de livraison auxquels ils étaient confrontés. Il y a un mois j'ai également lancé AfriRelay, une société dont le but est d'offrir aux résidents d'Afrique Subsaharienne un réseau de proximité pour la livraison de leurs colis.

Qu’est que VuSur ?
Vu Sur, c’est mon premier bébé, qui aujourd'hui est très apprécié et utilisé des Camerounais. Vu Sur est un facilitateur d'achats sur les sites internet étrangers pour les personnes vivant au Cameroun et en Afrique. Nous souhaitons abolir les frontières et mieux intégrer l'Afrique subsaharienne au sein du marché mondial. Pour cela, nous permettons à ceux qui souhaitent acheter sur les plateformes comme Amazon, AliBaba, Ebay et autres de payer leurs achats par les moyens de paiement locaux (Mobile Money, Cash, Virement bancaire) et de recevoir leurs achats par notre intermédiaire quelques jours plus tard dans leurs villes de résidence.

Et aujourd’hui quelles sont vos projets ?
Maintenant que le business model de Vu Sur a été implémenté et adapté au Cameroun avec succès, nous souhaitons très vite nous étendre dans la plupart des pays francophones d'Afrique subsaharienne. La première étape sera le Congo et le Congo RDC en Janvier 2018. Puis le Gabon, le Tchad et le Mali en Mars 2018 et enfin la Côte d'ivoire, le Sénégal et le Bénin en Septembre 2018. Nous espérons que Vu Sur aura autant de succès dans ces pays qu'au Cameroun.

Quels principaux obstacles avez-vous du franchir pour arriver jusque là ?
Il est évident que l'un des premiers problèmes auxquels nous sommes confrontés en tant qu'entrepreneurs en Afrique est celui des ressources humaines. En effet, il est difficile de trouver des jeunes ayant une formation adéquate et une bonne connaissance du monde de l'entreprise. C'est pour cela que j'ai décidé d'adopter un leadership humain, c'est à dire axé sur mes collaborateurs et leur permettant de monter très vite en compétences. J'embauche des jeunes personnes avec un potentiel qu'ils ne soupçonnent pas eux-mêmes et je leur donne des responsabilités qui leur permettront de mieux se découvrir et de se réaliser. Au travail j'ai aussi l'habitude de dire que nous formons une famille, car je pense que dans une start-up il ne sert à rien de créer de multiples couches de hiérarchie mais au contraire de créer un environnement sain dans lequel chacun se sent libre de s'exprimer et de participer.

Optimiste ?
Je suis très attachée au e-commerce en Afrique et je pense que c'est un secteur qui a de l'avenir. Dans le e-commerce j'inclue aussi bien les entreprises clairement établies que des particuliers vendant à d'autres particuliers par le biais d'Internet. C'est pour cette raison que j'ai décidé de m'investir dans ce secteur ou dans ceux qui lui dont connexes. Aujourd'hui par exemple à travers Vu Sur, j'ai compris qu'il était important de venir à bout des problèmes de livraison auxquels sont confrontés les entreprises de e-commerce en Afrique. J'ai donc créé AfriRelay un réseau de proximité, qui permet aux particuliers de récupérer leurs colis dans des points relais. Et ce n'est pas tout, nous allons également développer Vu Sur et y intégrer de nouvelles fonctionnalités afin de faire de Vusur.com une plateforme de e-commerce incontournable en Afrique.

 

Propos recueillis par Christine Djafa, Social Media Manager