logoIC
Yaoundé - 20 septembre 2017 -
Sécurité

34 disparus suite à un naufrage d’un bateau des forces spéciales camerounaises au large de Debunsha

34 disparus suite à un naufrage d’un bateau des forces spéciales camerounaises au large de Debunsha

(Investir au Cameroun) - Trente-quatre disparus. C’est le bilan communiqué le 16 juillet par Joseph Beti Assomo, le ministre de la Défense (Mindef) suite au naufrage en mer, au large de Debunsha, d'un bateau logistique du Bataillon d’intervention rapide (BIR) baptisé « le Mundemba » en partance pour Bakassi (frontalier avec le Nigéria) pour un ravitaillement et ayant à son bord 37 personnes. Le drame s'est déroulé le 16 juillet 2017 vers 06 heures, heure locale.

« Les circonstances de cet accident ne sont pas encore élucidées, mais les premières informations font état d'une mer qui s'est brusquement agitée. La salle des opérations, sitôt après avoir perdu le contact avec le bateau dont la trajectoire est habituellement suivie grâce à un système de training, a déclenché la procédure d'alerte et des patrouilles maritimes ont immédiatement été mises en route pour les recherches de sauvetage ainsi qu'une patrouille aérienne qui a survolé sans cesse la zone géographique du dernier contact radio », informe Joseph Beti Assomo. Toujours selon lui, l'hélicoptère a pu repérer des traces de carburant et a ainsi aiguillé les patrouilles maritimes vers les lieux probables du sinistre.

Le Mindef indique que 03 soldats ont pu être secourus mais le bateau semble avoir coulé au fond des eaux. La zone a été quadrillée et fait l'objet de recherches intenses pour secourir d'éventuels survivants. M. Beti Assomo a alors présidé une réunion de crise dans l'après-midi du dimanche 16 juillet, à laquelle ont pris part les hauts responsables du Mindef. Après évaluation, le ministre de la Défense a mis sur pied une commission d'enquête dont la présidence est assurée par le Secrétariat d’Etat en charge de la gendarmerie.

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n65: septembre 2017

L’émergence du «Made in Cameroon»


Patrice Melom : Kribi, c’est parti !


Business in Cameroon n55: September 2017

The rise of “Made in Cameroon”


Patrice Melom: Kribi, here we go!

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev