logoIC
Yaoundé - 07 mai 2021 -
Actualités Investir Au Cameroun

Un consortium de cinq sociétés d’État chinoises annoncé pour lancer le projet minier de Mbalam

Un consortium de cinq sociétés d’État chinoises annoncé pour lancer le projet minier de Mbalam

(Investir au Cameroun) - Pendant la session parlementaire en cours, consacrée à l’examen de la loi de finances 2021, le ministre des Mines, Gabriel Dodo Ndocke, a dévoilé une partie du plan du gouvernement pour donner corps au projet minier de Mbalam que tarde à développer l’Australien Sundance Resources, depuis bientôt neuf ans.

En effet, lors de son passage devant les parlementaires, le membre du gouvernement a annoncé « la finalisation, en 2021, du dossier relatif à la sélection des partenaires technico-financiers pour l’exploitation de la mine, la construction du chemin de fer, la construction du terminal minéralier et les acheteurs du minerai de fer issu de la mine de Mbalam au Cameroun et de Nabeba au Congo ». Sans entrer dans les détails, le Gabriel Dodo Ndocke a clairement indiqué que le gouvernement camerounais va travailler avec un « consortium formé de cinq sociétés d’État chinoises ».

Le projet Mbalam est dans l’impasse depuis une dizaine d’années. Sundance Resources Limited, en charge de son exploitation, ne parvient pas à trouver un partenaire financier pour le lancer. Depuis 2018, la junior minière australienne tente de conclure un accord avec le Chinois AustSino. Après plusieurs reports, l’accord préalable entre les deux parties a été finalement résilié, en début novembre 2020.

Cet acte éloignait davantage l’espoir de voir se réaliser le projet d’exploitation du gisement de fer de Mbalam-Nabeba, qui bute sur le financement des infrastructures (mine et chemin de fer de 500 km entre Mbalam et Kribi).

Le projet Mbalam s’étend jusqu’à Nabeba au Congo et porte sur la mise en valeur en deux phases des gisements de fer. Sundance Resources Ltd tablait sur la production annuelle, dans la première phase, de 40 millions de tonnes de minerai à enfournement direct, sur 12 ans. La deuxième phase consistera à prolonger la vie de l’opération de plus de 15 ans en produisant un concentré d’itabirite hématite à haute teneur.

Sylvain Andzongo

Lire aussi:

12-11-2020-Sundance résilie son contrat avec le Chinois AustSino et plonge davantage le projet minier de Mbalam dans l’impasse

22-compagnies-de-transport-inter-urbain-suspendues-au-cameroun-pour-exercice-illegal-des-activites
Le 4 mai 2021, le ministre camerounais des Transports, Jean Ernest Ngallé Bibehé Massena, a rendus publics deux communiqués officiels suspendant...
a-yaounde-le-poisson-a-fait-grimper-les-prix-a-la-consommation-finale-des-menages-au-mois-de-mars-2021
Selon l’Institut national de la statistique (INS), organisme public chargé de la production de la statistique officielle au Cameroun, l’indice des prix à...
les-exportations-de-bananes-du-cameroun-chutent-de-22-en-avril-2021-du-fait-de-la-contreperformance-de-php
Au cours du mois d’avril 2021, les producteurs de bananes en activité au Cameroun ont exporté au total 13 186 tonnes. Cette cargaison est en baisse de...
le-nouveau-quai-petrolier-du-port-de-douala-va-augmenter-de-6-000-tm-les-capacites-d-accueil-du-cameroun
Officiellement mis en service fin avril 2021, le nouveau quai pétrolier du port de Douala, dans la capitale économique camerounaise, va doper les...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n109 Avril 2021

Délestages Le DG d’Eneo s’explique


Cacao : cap sur la transformation


Business in Cameroon n99: April-2021

Outages ENEO’s director-general explains the situation


Cocoa: Time to boost processing

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev