logoIC
Yaoundé - 24 janvier 2021 -

BannerICBC2021

Actualités Investir Au Cameroun

Un consortium de cinq sociétés d’État chinoises annoncé pour lancer le projet minier de Mbalam

Un consortium de cinq sociétés d’État chinoises annoncé pour lancer le projet minier de Mbalam

(Investir au Cameroun) - Pendant la session parlementaire en cours, consacrée à l’examen de la loi de finances 2021, le ministre des Mines, Gabriel Dodo Ndocke, a dévoilé une partie du plan du gouvernement pour donner corps au projet minier de Mbalam que tarde à développer l’Australien Sundance Resources, depuis bientôt neuf ans.

En effet, lors de son passage devant les parlementaires, le membre du gouvernement a annoncé « la finalisation, en 2021, du dossier relatif à la sélection des partenaires technico-financiers pour l’exploitation de la mine, la construction du chemin de fer, la construction du terminal minéralier et les acheteurs du minerai de fer issu de la mine de Mbalam au Cameroun et de Nabeba au Congo ». Sans entrer dans les détails, le Gabriel Dodo Ndocke a clairement indiqué que le gouvernement camerounais va travailler avec un « consortium formé de cinq sociétés d’État chinoises ».

Le projet Mbalam est dans l’impasse depuis une dizaine d’années. Sundance Resources Limited, en charge de son exploitation, ne parvient pas à trouver un partenaire financier pour le lancer. Depuis 2018, la junior minière australienne tente de conclure un accord avec le Chinois AustSino. Après plusieurs reports, l’accord préalable entre les deux parties a été finalement résilié, en début novembre 2020.

Cet acte éloignait davantage l’espoir de voir se réaliser le projet d’exploitation du gisement de fer de Mbalam-Nabeba, qui bute sur le financement des infrastructures (mine et chemin de fer de 500 km entre Mbalam et Kribi).

Le projet Mbalam s’étend jusqu’à Nabeba au Congo et porte sur la mise en valeur en deux phases des gisements de fer. Sundance Resources Ltd tablait sur la production annuelle, dans la première phase, de 40 millions de tonnes de minerai à enfournement direct, sur 12 ans. La deuxième phase consistera à prolonger la vie de l’opération de plus de 15 ans en produisant un concentré d’itabirite hématite à haute teneur.

Sylvain Andzongo

Lire aussi:

12-11-2020-Sundance résilie son contrat avec le Chinois AustSino et plonge davantage le projet minier de Mbalam dans l’impasse

contributions-statutaires-la-cemac-reclame-80-milliards-de-fcfa-a-ses-etats-membres
A fin 2020, les États membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) ont accumulé des arriérés de versement de la...
ai-africa-week-quel-s-futur-s-pour-l-intelligence-artificielle
  Du 25 au 29 janvier 2021, le réseau des Orange Digital Center organise la première édition de l’AI Africa Week, une semaine de conférences, de cas...
cacao-cafe-un-nouveau-guichet-de-subventions-pour-les-producteurs-camerounais
Dans une interview parue ce mois dans le magazine d’informations du ministère de l’Agriculture, Samuel Donatien Nengue, l’administrateur du Fonds de...
en-cinq-ans-le-programme-de-promotion-de-l-entrepreneuriat-jeune-a-cree-2-000-entreprises-54-de-taux-de-realisation
Le Programme de promotion de l’entrepreneuriat jeune (Pea-jeune), financé par le Fonds international de développement agricole (Fida), affiche un taux de...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n104 Décembre 2020

L’émergence d’une industrie automobile camerounaise


La bataille du « Made in Cameroon »


Business in Cameroon n94-95: Décembre-2020

The rise of Cameroon’s automotive industry


The «Made in Cameroon» war

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev