logoIC
Yaoundé - 23 janvier 2020 -
Actualités Investir Au Cameroun

Complexe sportif d’Olembé : le Cameroun règle à l’amiable le conflit né de la résiliation du contrat de l’Italien Piccini

Complexe sportif d’Olembé : le Cameroun règle à l’amiable le conflit né de la résiliation du contrat de l’Italien Piccini

(Investir au Cameroun) - « Je voudrais relever ici, pour s’en féliciter, le haut sens de collaboration des responsables de Piccini qui ont accepté d’apporter leur contribution pour le règlement à l’amiable du problème », indique le ministre des Sports, Narcisse Mouelle Kombi (photo), dans les colonnes de Cameroon tribune, édition du 11 décembre 2019. 

Dans cette interview accordée au journal à capitaux publics, le ministre des Sports revient sur la résiliation du contrat du groupe italien qui était en charge du chantier du complexe sportif d’Olembé, une banlieue de Yaoundé. « Les 5 et 6 décembre 2019, toutes les parties se sont retrouvées sur le site du chantier afin d’évaluer l’état réel des travaux (…). Cette opération s’est soldée le 6 décembre 2019 par l’élaboration d’un procès-verbal qui a été signé par toutes les parties prenantes lors de la réunion que j’ai présidée à Olembé », ajoute Narcisse Mouelle Kombi.

Toujours selon le membre du gouvernement, cette opération qui a mis fin au contrat entre l’État du Cameroun et l’entreprise Piccini a permis à l’entreprise canadienne Magil de commencer effectivement les travaux.

Pour mémoire, l’entreprise italienne Gruppo Piccini, chargée de la construction du complexe sportif d’Olembé, constitué, entre autres, d’un stade de 60 000 places, a été notifiée, le 29 novembre 2019, de la décision n° 0253 résiliant son marché d’une valeur de 163 milliards de FCFA. Ceci suite au constat de l’impossibilité de Piccini de livrer l’infrastructure dans les délais requis par l’État, à cause d’une longue période d’arrêt « unilatéral » des travaux, suivi d’un abandon du chantier.

À la suite à cette résiliation, l’entreprise italienne a sommé le gouvernement de revenir sur sa décision dans les 72 heures. Faute de quoi elle se réservait le droit entamé des procédures sur le plan national et international pour protéger ses intérêts. L’option judiciaire semble donc désormais écartée.

SA

en-2018-les-secteurs-des-hydrocarbures-postes-telecoms-et-eau-ont-cumule-plus-de-70-de-la-dette-des-entreprises-publiques-du-cameroun
Plus de 70% de la dette des entreprises publiques est portée par les sociétés actives dans trois principaux secteurs d’activités. Selon un classement...
le-cameroun-percu-comme-le-28e-pays-le-plus-corrompu-du-monde-transparency-international
La branche camerounaise de l’ONG anticorruption Transparency International a publié une déclaration ce 23 janvier. On y apprend qu’avec une note de 25 sur...
les-charges-de-personnel-de-certaines-entreprises-publiques-camerounaises-depassent-70-du-chiffre-d-affaires
Dans un rapport qu’elle vient de rendre public, la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR), qui s’est...
au-1er-trimestre-2020-le-cameroun-prevoit-une-emission-record-de-305-milliards-de-fcfa-de-titres-publics-sur-le-marche-de-la-beac
Entre janvier et mars 2020, le Trésor public camerounais ambitionne de lever une enveloppe globale de 305 milliards de FCFA sur le marché des titres...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n92-93: Decembre 2019-Janvier 2020

Franc CFA : le débat est ouvert en zone CEMAC


Le Cameroun devient la place financière de la CEMAC


Business in Cameroon n82-83: December 2019-January 2020

CFA: The debate is open in the CEMAC


Cameroon becomes CEMAC’s financial center

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev