logoIC
Yaoundé - 24 février 2020 -
Actualités Investir Au Cameroun

Transparence dans les industries extractives : le Cameroun obtient le report de l’évaluation de sa conformité à l’ITIE

Transparence dans les industries extractives : le Cameroun obtient le report de l’évaluation de sa conformité à l’ITIE

(Investir au Cameroun) - A sa demande, l’examen de rattrapage du Cameroun devant le Conseil d’administration (CA) de l’Initiative de transparence dans les industries extractives (ITIE), initialement prévu le 29 décembre 2019, a été renvoyé sine die.

« Il est attendu du Conseil d’administration de cette initiative qui se réunira la semaine prochaine [du 13 et 14 février] à Oslo qu’il se prononce sur la date de démarrage de la prochaine validation du Cameroun », informe le Comité national de l’ITIE.

Selon la même source, ce renvoi est la conséquence du report de la publication du rapport ITIE 2017, au cœur de ce passage devant le Conseil d’administration. Réalisé par le cabinet BDO Tunisie Consulting, en situation de quasi-monopole en matière de conciliation ITIE en Afrique après le rachat du Britannique Moore Stephens, le document a finalement été rendu public le 6 février dernier.

Il faut dire que le Cameroun joue gros. Après avoir été recalé au terme de la validation du 29 juin 2018, un second échec lui vaudrait une exclusion de l’ITIE. Lors de la dernière validation, le CA avait estimé que le pays a réalisé des progrès insuffisants dans trois exigences : la gouvernance du Comité local, la transparence sur les transferts infranationaux et les dépenses quasi-fiscales.

Il avait ainsi prescrit au Cameroun quatorze (14) mesures correctives à mettre en œuvre avant l’examen de rattrapage, initialement prévu le 29 décembre 2019. Au terme de la session tenue le 26 décembre 2019, le Comité dit avoir « constaté que beaucoup a été fait par les différentes parties prenantes dans le cadre de la mise en œuvre des mesures correctives ». Pour cette structure, « la publication du rapport 2017 va renforcer cet état de choses ».

S.A.

Lire aussi:

31-08-2018- Le Cameroun se donne jusqu'au 1er janvier 2020 pour divulguer les propriétaires réels des entreprises extractives  

28-08-2018- Le Cameroun se donne jusqu'au 31 décembre 2019 pour préparer sa prochaine validation à l'ITIE

transfert-des-competences-le-ministre-camerounais-de-l-enseignement-superieur-felicite-le-groupe-huawei
L’équipementier chinois Huawei a organisé ce 19 février 2020 dans la capitale camerounaise, la première finale nationale de son concours dénommé...
la-beac-fixe-a-500-millions-de-fcfa-le-capital-minimum-d-ouverture-des-bureaux-d-information-sur-le-credit-en-zone-cemac
La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) vient de publier une série de textes régissant le fonctionnement des Bureaux d’information sur le crédit...
le-conseil-d-administration-de-la-bvmac-renvoie-le-recrutement-d-un-nouveau-dg-initie-par-la-beac
Le Conseil d’administration de la Bourse régionale de valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) s’est réuni le 20 février en son siège social à...
le-danemark-montre-son-interet-pour-le-developpement-du-secteur-maritime-et-portuaire-du-cameroun
Le ministre des Transports, Ernest Massena Ngalle Bibehe, a reçu en audience, le 19 février à Yaoundé, Jesper Kamp, l’ambassadeur du Royaume du Danemark...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev