logoIC
Yaoundé - 24 février 2020 -
Actualités Investir Au Cameroun

Marché du ciment : l’arrivée de Mira Company relance la concurrence au Cameroun sans pour autant baisser les prix

Marché du ciment : l’arrivée de Mira Company relance la concurrence au Cameroun sans pour autant baisser les prix

(Investir au Cameroun) - Depuis quelques semaines à Yaoundé, la capitale camerounaise, la marque de ciment Mira Co est devenue la star des quincailleries. Les consommateurs, principalement les promoteurs des unités de fabrication de parpaings, semblent avoir jeté leur dévolu sur ce nouveau ciment produit par la firme Mira Compagny.

Vendu au prix de 4400 FCFA le sac de 50 kg, Mira Co semble attirer davantage les consommateurs par sa nouveauté que par son prix. « À certains moments, les autres marques de ciment se vendent également à 4400 FCFA, voire 4300 FCFA le sac », fait remarquer un propriétaire de quincaillerie.

Mira Company devient ainsi le 5e opérateur du marché très concurrentiel du ciment au Cameroun, après Cimencam, filiale locale du groupe Lafarge-Holcim-Maroc Afrique (LHMA) ; le Nigérian Dangote ; le Turc Eren Holding, qui contrôle le capital de Medcem Cameroun ; et le Marocain Cimaf.

L’on se souvient que c’est en fin d’année 2015 que la société Mira Company avait signé avec le gouvernement camerounais, une convention lui permettant de bénéficier des dispositions de la loi portant incitations à l’investissement privé au Cameroun (exonérations de 5 à 10 ans, NDLR), dans le cadre d’un projet de construction d’une cimenterie dans la ville de Douala, la capitale économique du pays.

Cette nouvelle unité de production, dont le montant de l’investissement est estimé à 32 milliards de FCFA, ambitionnait alors de créer 1600 emplois au total, pour une production annuelle d’un million de tonnes de ciment.

Au demeurant, comme c’est le cas depuis 2013, avec l’arrivée de nouveaux opérateurs sur le marché local du ciment, au terme de plus de 40 ans de monopole de Cimencam, le produit de Mira Co n’a pas créé de véritable révolution autour des prix du ciment dans le pays. Ce qui fait peser sur les cimentiers en activité au Cameroun, de lourds soupçons d’entente illicite sur les prix.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

23-12-2015 - Mira Company veut construire une cimenterie d’une capacité d’un million de tonnes au Cameroun

04-11-2019 - Dangote déclare une baisse de 6% de ses ventes de ciment au Cameroun au cours des neuf premiers mois de 2019

30-10-2019 - Un consortium camerouno-chinois projette d’investir 35 milliards de FCFA dans une cimenterie à Kribi

transfert-des-competences-le-ministre-camerounais-de-l-enseignement-superieur-felicite-le-groupe-huawei
L’équipementier chinois Huawei a organisé ce 19 février 2020 dans la capitale camerounaise, la première finale nationale de son concours dénommé...
la-beac-fixe-a-500-millions-de-fcfa-le-capital-minimum-d-ouverture-des-bureaux-d-information-sur-le-credit-en-zone-cemac
La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) vient de publier une série de textes régissant le fonctionnement des Bureaux d’information sur le crédit...
le-conseil-d-administration-de-la-bvmac-renvoie-le-recrutement-d-un-nouveau-dg-initie-par-la-beac
Le Conseil d’administration de la Bourse régionale de valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) s’est réuni le 20 février en son siège social à...
le-danemark-montre-son-interet-pour-le-developpement-du-secteur-maritime-et-portuaire-du-cameroun
Le ministre des Transports, Ernest Massena Ngalle Bibehe, a reçu en audience, le 19 février à Yaoundé, Jesper Kamp, l’ambassadeur du Royaume du Danemark...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev