logoIC
Yaoundé - 14 juillet 2020 -
Actualités Investir Au Cameroun

Relance du projet de poste de contrôle unique de Koutéré pour faciliter le commerce frontalier entre le Cameroun et le Tchad

Relance du projet de poste de contrôle unique de Koutéré pour faciliter le commerce frontalier entre le Cameroun et le Tchad

(Investir au Cameroun) - La Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) a clôturé, le 29 juin, l’appel à manifestation d’intérêt international à l’effet d’actualiser et de réaliser des études relatives à l’achèvement des travaux de construction du poste de contrôle unique de Koutéré, un village frontalier situé entre le Cameroun et le Tchad.

En attendant le dépouillement des offres, la Commission explique que l’adjudicataire final aura pour mission de construire une infrastructure permettant d’améliorer les conditions de transit et de passage à la frontière. Par ailleurs, il est question de réduire la durée, les coûts de transport, les délais de dédouanement ainsi que des barrières physiques et non physiques le long du corridor Douala-Ndjamena.

La construction du poste unique de Koutéré avait été lancée en 2009. Les travaux ont été arrêtés en 2011 à environ 20% d’avancement physique suite à la forclusion du financement du Fonds européen de développement. Afin de finaliser la construction de l’ouvrage, la Commission de la Cemac a alors procédé à deux reprises à l’évaluation des travaux restants. La dernière en date remonte à mai 2015.

Arrêtée à environ 1,6 milliard de FCFA, la dernière étude a été réalisée à la demande de la Banque africaine de développement (BAD) qui se proposait d’y affecter les fonds préalablement destinés à la construction du poste de contrôle à la frontière entre le Cameroun et le Tchad à Kousseri. Cette ultime tentative n’a guère connu plus de succès que la précédente suite à la clôture intervenue en fin 2016, du don Fonds africain de développement (FAD) dédié au programme.

Pour la reprise des travaux, la Commission de la Cemac se propose à présent, sous financement de l’Aide budgétaire globale française de procéder à l’actualisation de l’étude relative à la construction dudit poste de contrôle qui devrait diminuer les multiples rackets et autres tracasseries dont se plaignent les usagers et opérateurs économiques sur le corridor Douala-Ndjamena. 

Sylvain Andzongo

avec-803-505-tonnes-en-2019-le-cameroun-bat-son-record-en-matiere-d-importations-du-riz
Au cours de l’année 2019, dix opérateurs économiques ont importé une cargaison totale de 803 505 tonnes de riz sur le territoire camerounais, révèle...
le-cameroun-mobilise-117-milliards-de-fcfa-de-recettes-petrolieres-au-premier-trimestre-2020-en-baisse-de-3-3-sur-un-an
Les recettes pétrolières ont renfloué les caisses de l’État camerounais de 117 milliards de FCFA au cours des trois premiers mois de l’année 2020,...
le-cameroun-a-la-recherche-de-25-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-ce-15-juillet-2020
Le gouvernement camerounais procèdera, le 15 juillet 2020, à une nouvelle émission de titres publics sur le marché monétaire, apprend-on dans un...
en-2019-pour-la-1ere-fois-depuis-sa-creation-les-engagements-de-la-bdeac-ont-franchi-la-barre-de-200-milliards-de-fcfa
Au cours de l’année 2019, la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) a apporté des concours financiers de 271 milliards de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev