logoIC
Yaoundé - 31 janvier 2023 -
Agriculture

Café : le Cameroun triple sa production en 2021-2022 (38 047 tonnes), après une campagne 2020-2021 catastrophique

Café : le Cameroun triple sa production en 2021-2022 (38 047 tonnes), après une campagne 2020-2021 catastrophique

(Investir au Cameroun) - Au cours de la campagne caféière 2021-2022, le Cameroun enregistre une production totale de 38 047 tonnes, dont 6 386 tonnes de café arabica et 31 661 tonnes de café robusta. Ces chiffres viennent d’être révélés par le Premier ministre, Joseph Dion Nguté, lors de la présentation à l’Assemblée nationale du programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour l’année 2023.

Sur la foi de ces statistiques, la production de la campagne 2021-2022 représente un peu plus du triple des 12 157 tonnes de la saison 2020-2021 (en baisse de 50,7% par rapport à la campagne précédente, NDLR), au cours de laquelle la production nationale est descendue pour la première fois sous la barre des 20 000 tonnes enregistrées depuis la campagne 2015-2016.

Dans le détail, le Cameroun doit principalement l’embellie dans la production caféière au cours de la dernière campagne à la variété robusta. En effet, la production de cette variété est passée de seulement 11 745 tonnes en 2020-2021, à 31 661 tonnes au cours de la dernière campagne. Ce qui correspond à une augmentation de 19 916 tonnes, soit une progression de 169,5% en valeur relative.

Désintérêt des agriculteurs

Les producteurs de l’arabica, eux, n’ont pas non plus fait pâle figure au cours de la dernière campagne. À en croire les chiffres révélés par le chef de gouvernement camerounais, ces derniers ont affiché une production globale de 6 386 tonnes au cours de la campagne 2021-2022, contre seulement 412 tonnes lors de la campagne précédente, selon les données publiées le 16 février 2022 par l’Office national du cacao et du café (ONCC). C’était à l’occasion du lancement de la campagne caféière 2021-2022 dans la ville de Mélong, région du Littoral. Calculette en main, la production nationale de l’arabica a progressé de 5 974 tonnes sur un an, ce qui correspond à une hausse record de 1 450% en valeur relative.

Pour l’heure, ni le gouvernement ni l’interprofession cacao-café n’explique les causes de ce rebond de la production caféière en 2022, après les mauvais résultats enregistrés au cours de la campagne 2020-2021. Mais, malgré cette embellie, la production annoncée par le Premier ministre reste bien inférieure aux attentes du gouvernement, qui, dans son plan de relance des filières cacao-café (2015-2020), ambitionnait déjà d’atteindre une production de 185 000 tonnes de café, toutes variétés confondues, au cours de l’année 2020. Il n’en a rien été. Au contraire, cette production n’a de cesse de dégringoler depuis une décennie.

Cette réalité, selon l’interprofession cacao-café, est la conjonction de plusieurs facteurs. Il s’agit principalement, apprend-on, du vieillissement et de la faible productivité des vergers ; du désintéressement des jeunes vis-à-vis de cette culture de rente, en raison de sa faible rentabilité ; de la pénibilité du travail et des offres plus lucratives dans d’autres secteurs d’activités…  

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

16-02-2022 - Café : la production commercialisée du Cameroun chute de 50,7% et se situe à 12 157 tonnes lors de la saison 2020-2021

17-02-2022 - Café : la transformation locale en hausse de 20% au cours de la saison 2020-2021, malgré une production morose

22-04-2022 - Café : au Cameroun, l’interprofession lance dans la filière 65 jeunes engagés à créer 195 hectares de plantations

12-07-2022 - Cacao-café : 39 milliards de FCFA injectés dans la filière camerounaise en 14 ans, sans résultats probants

la-banque-mondiale-pousse-l-etat-du-cameroun-a-se-desengager-de-certains-secteurs-productifs
Dans son rapport intitulé « Créer des marchés au Cameroun », la Banque mondiale estime que la présence de l’État dans les secteurs productifs décourage le...
fuh-calistus-gentry-secretaire-d-etat-depuis-16-ans-nomme-interimaire-a-la-tete-du-ministere-des-mines
Suite au décès du ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Gabriel Dodo Ndoké, survenu le 21 janvier 2023, l’intérim à...
la-banque-mondiale-ponte-le-manque-de-coherence-des-politiques-fiscales-au-cameroun
Dans un rapport paru en début décembre et intitulé « Créer des marchés au Cameroun », la Banque mondiale pointe le « manque de...
l-afd-s-engage-a-injecter-33-4-milliards-de-fcfa-dans-des-projets-dans-la-partie-septentrionale-du-cameroun
Le ministre camerounais de l’Économie, Alamine Ousmane Mey, signe ce 30 janvier 2023 à Garoua, dans la partie septentrionale du pays, trois accords...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev