logoIC
Yaoundé - 04 décembre 2022 -
Agriculture

Blé : le Cameroun met en place les premiers champs semenciers pour relancer la production et réduire les importations

Blé : le Cameroun met en place les premiers champs semenciers pour relancer la production et réduire les importations

(Investir au Cameroun) - Le directeur général de l’Institut de recherche agricole pour le développement (Irad), Noé Woin (photo), vient de terminer une tournée de terrain dans la région de l’Adamaoua, dans la partie septentrionale du Cameroun. L’Irad y a mis en place des champs semenciers pour préparer la relance de la production du blé dans le pays. Ces trois champs semenciers, qui s’étendent sur une superficie totale d’environ 50 hectares, sont situés dans les localités de Wakwa, Mbang-Mboum et Wassande, apprend-on. Ce dernier site abrite les reliques de la Société de développement du blé (Sodéblé), entreprise publique tombée en faillite en 1980, contraignant le Cameroun aux importations massives de blé, afin d’assurer la production locale de la farine.

« (…) Nous pouvons indiquer que le mois de juillet est indiqué pour les semis de blé. Mais, comme il s’agit encore de la recherche, ce constat doit se répéter quatre à cinq fois avant la confirmation et la mise à disposition des semences aux producteurs. L’idéal voudrait que la maturité des graines coïncide avec la fraîcheur du climat, qui s’étend d’octobre à février dans l’Adamaoua », a expliqué Oumarou Palou à Cameroon Tribune, le quotidien à capitaux publics. Le chef du centre de recherche de Irad de Wakwa commentait alors, devant son directeur général, l’évolution en plants des semences de blé mises en terre fin juillet 2022.

Au cours des prochains mois, les semences sorties des champs de l’Adamaoua devraient être multipliées, puis distribuées aux producteurs, afin de relancer la culture du blé dans le pays. Et ainsi réduire des importations en provenance notamment de la Russie. En effet, ce pays européen est le premier fournisseur de blé au Cameroun. Selon les données de l’Institut national de la statistique, cette céréale représente à elle seule 65% des exportations russes vers le Cameroun.

Une subvention de 10 milliards de FCFA

Par exemple, une étude du Bureau de mise à niveau des entreprises (BMN) chiffre à 860 000 tonnes les cargaisons de blé importées par le pays en 2020. « La Russie est le premier exportateur (…) avec près de 300 000 tonnes, suivie par le Canada (144 000 tonnes), la France (117 000 tonnes) et les USA (54 000 tonnes) », énumère l’étude du BMN.

Afin de réduire cette dépendance aux importations, qui creusent le déficit de la balance commerciale et induit l’expatriation d’environ 150 milliards de FCFA chaque année, le gouvernement camerounais, à travers l’Irad, expérimente depuis quelques années des variétés de blé pouvant pousser dans le pays, avec des rendements probants. Ces expérimentations ont eu lieu dans les régions du Nord-Ouest et de l’Adamaoua. C’est dans cette dernière région que l’Irad a décidé de lancer les premiers champs semenciers. Certainement à la faveur des financements récemment mis à disposition par l’Etat.

En effet, après la publication en avril 2022 d’une note de conjoncture sur le blé, dans laquelle l’Irad invoquait le manque de moyens financiers pour le développement de la culture de cette céréale au Cameroun, le chef de l’Etat, Paul Biya, a instruit la mise à disposition d’une subvention spéciale d’un peu plus de 10 milliards de FCFA. « J’ai l’honneur de vous répercuter les très hautes instructions de monsieur le président de la République prescrivant d’octroyer, sur une période de 5 ans à l’Institut de recherche agricole pour le développement, une subvention d’un montant global de dix milliards trois cent millions (10 300 000 000) dédiée au développement de la production et de la transformation du blé au Cameroun », peut-on lire dans une lettre envoyée le 5 juillet 2022 au ministre des Finances, Louis Paul Motazé, par le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

24-03-2022 - Russie et Ukraine : volume des échanges commerciaux avec le Cameroun et principaux produits importés (INS)

26-10-2015 - Céréalis, le négociant de céréales français, réalise 20% de son chiffre d’affaires au Cameroun

16-01-2020 - Le Cameroun devrait importer jusqu’à 900 000 tonnes de blé au cours de l’année 2020

08-01-2019 - Après la faillite de la Sodéblé, le Cameroun teste de nouvelles variétés de blé pour réduire les importations estimées à 150 milliards FCFA par an

btp-le-cameroun-a-entretenu-moins-de-1-de-son-reseau-routier-au-cours-de-l-annee-2022-faute-de-financements
Selon les chiffres révélés le 25 novembre 2022 à l’Assemblée nationale par le Premier ministre, Joseph Dion Nguté, lors de la présentation du programme...
le-gicam-elabore-une-charte-pour-ameliorer-les-relations-d-affaires-entre-grandes-entreprises-et-pme
Le 30 novembre 2022, le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la plus puissante organisation patronale du pays, a officiellement lancé la...
e-commerce-energie-infrastructures-les-emirats-arabes-unis-en-prospection-au-cameroun
Le ministre d’État au Commerce extérieur des Émirats arabes unis, Thani Bin Ahmed Al-Zeyoudi, accompagné d’une dizaine d’investisseurs ont été reçus, le...
commerce-exterieur-le-deficit-du-cameroun-s-aggrave-en-2021-7-5-malgre-la-hausse-des-exportations-32-8
Au cours de l’année 2021, le déficit commercial du Cameroun s’est aggravé, atteignant 1 478 milliards de FCFA, contre 1 375 milliards de...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev