logoIC
Yaoundé - 22 juillet 2019 -
Agriculture

Les difficultés d’approvisionnement font quintupler le prix de la tomate dans la région camerounaise de l’Extrême-Nord

Les difficultés d’approvisionnement font quintupler le prix de la tomate dans la région camerounaise de l’Extrême-Nord

(Investir au Cameroun) - Dans les marchés de la ville de Maroua, la capitale régionale de l’Extrême-Nord du Cameroun, révèle le trihebdomadaire L’œil du Sahel, le cageot de tomate coûte désormais 14 000 FCFA. Il y a trois mois, le même cagot de tomate s’achetait à 3 000 FCFA seulement. Fort de cette hausse vertigineuse des prix, « le tas de quatre tomates coûte actuelle­ment 400 FCFA, alors qu’entre décembre et mars derniers, ce même tas coûtait 50 FCFA », confie Biri Adamou, un commerçant interviewé par le même journal.

À l’origine de cette explosion des prix, qui ont été multipliés par au moins cinq en un trimestre, les commerçants mettent à l’index les difficultés d’approvisionnement. À en croire ces derniers, la culture de la tomate a été abandonnée dans de nombreux bassins de production de l’Extrême-Nord, au profit de la culture du mil et du maïs. Ces deux céréales sont indispensables à l’alimentation des populations des régions septentrionales du Cameroun.

Du fait de ce changement des habitudes culturales, apprend-on, les commerçants sont contraints de s’approvisionner dans la région de l’Adamaoua, à plusieurs centaines de kilomètres de l’Extrême-Nord du pays.

BRM

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n87-88: Juillet / Août 2019

Ces multinationales qui réussissent au Cameroun


Le combat d’un Camerounais pour une justice fiscale internationale


Business in Cameroon n77-78: July - August 2019

Discovering multinationals that thrive in Cameroon


Meeting with the Cameroonian who fights for global tax fairness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev