logoIC
Yaoundé - 05 avril 2020 -
Agriculture

En 2020, le Cameroun compte injecter plus d’un milliard de FCFA dans la promotion de la culture de l’anacarde

En 2020, le Cameroun compte injecter plus d’un milliard de FCFA dans la promotion de la culture de l’anacarde

(Investir au Cameroun) - Dans le budget 2020 du ministère de l’Agriculture, l’État camerounais a provisionné une enveloppe d’un peu plus d’un milliard de FCFA pour la promotion de la culture de l’anacarde (encore appelée noix de cajou) dans le pays. L’information a été révélée le 3 février 2020, à Yaoundé, par le chef de ce département ministériel. Gabriel Mbairobe s’adressait alors à ses collaborateurs, au cours de la conférence annuelle des responsables des services centraux et déconcentrés du ministère de l’Agriculture.

Ce projet de promotion de l’anacarde annoncé par le ministère de l’Agriculture est en droite ligne de la « stratégie nationale de développement de la chaîne de valeur de la filière anacarde » (noix de cajou) au Cameroun. Élaborée avec le concours de la coopération allemande (GIZ), cette stratégie a été adoptée le 17 octobre 2018, à Yaoundé.

Selon ses concepteurs, elle vise à rendre le Cameroun visible sur le marché mondial de l’anacarde, à partir de l’année 2023. Pour ce faire, le Cameroun entend s’appuyer sur l’expérience des autres pays producteurs de cet « or gris », encore inconnu de nombreux agriculteurs camerounais.  

C’est dans cette optique que le Cameroun a intégré le Conseil international consultatif du cajou (CICC), le 10 juillet 2019. Il s’agit d’un regroupement de pays producteurs de la noix de cajou, qui œuvre pour le développement de cette culture de rente.

BRM

Lire aussi:

22-10-2018 - Grâce à la culture de l’anacarde, 150 000 emplois peuvent être créés au Cameroun sur la période 2019-2023

la-bvmac-affiche-une-capitalisation-boursiere-totale-de-120-milliards-de-fcfa-au-26-fevrier-2020
La Bourse de valeurs mobilières de l'Afrique centrale (Bvmac) dont le siège est basé à Douala, au Cameroun, informe que, depuis le lancement effectif de...
au-cameroun-60-34-des-chefs-d-entreprises-se-disent-impactes-par-l-augmentation-de-la-pression-fiscale-gicam
Le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) vient de publier son « Tableau de bord de l’économie » pour le compte du 3e trimestre 2019. Le...
l-etat-du-cameroun-nourrit-l-ambition-de-racheter-les-actions-de-total-au-sein-de-la-sonara
En parcourant le rapport de la Commission de réhabilitation (CTR) des établissements publics au Cameroun, paru en septembre 2019, l’on y apprend que...
des-banques-impliquees-dans-la-collecte-des-ressources-dediees-au-fonds-special-de-lutte-contre-le-covid-19-au-cameroun
Une ou plusieurs banques vont jouer, dans les prochains jours, un rôle important dans la collecte des apports financiers que les bailleurs privés ou...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n95 Mars 2020

Minim Martap« Peut-être la meilleure bauxite au monde à ce jour »


La nécessaire réforme des entreprises publiques camerounaises


Business in Cameroon n85: March 2020

Minim Martap«It might be the best bauxite ever at the moment»


The necessary reform of Cameroonian public firms

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev