logoIC
Yaoundé - 11 décembre 2018 -
Agriculture

Cameroun : 1000 tonnes de semences hybrides de maïs pour procurer 24 milliards FCFA de revenus aux producteurs en 2018

Cameroun : 1000 tonnes de semences hybrides de maïs pour procurer 24 milliards FCFA de revenus aux producteurs en 2018

(Investir au Cameroun) - Thomas Ngué Bissa, le Coordonnateur du Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (Pidma), financé à hauteur de 50 milliards de francs CFA par la Banque mondiale, a réceptionné, le 9 mars 2018 à Douala, la capitale économique du pays, une cargaison de 500 tonnes de semences hybrides de maïs de couleurs jaune (Pannar 12) et blanche (Pannar 53).

Ces 500 tonnes, a-t-on appris officiellement, font partie d’une commande globale de 1000 tonnes, dont la 2ème livraison est attendue, le mois prochain. Selon les responsables du Pidma, ces semences à distribuer aux producteurs des 10 régions du Cameroun, leur permettront d’être approvisionnés avec un intrant de qualité visant à favoriser le succès de la campagne agricole 2018.

Grâce à cette variété de semences hybrides permettant d’obtenir des rendements d’au moins 4 tonnes de maïs à l’hectare, contre 2 tonnes pour les variétés actuellement utilisées par la plupart des agriculteurs, le Pidma entend stimuler la production de 160 000 tonnes en 2018.

La commercialisation de cette production, au prix de 150 francs CFA le kilogramme (ce prix atteint souvent 250 FCFA à certaines périodes de l’année, Ndlr), permettra aux producteurs de générer des revenus directs estimés à au moins 24 milliards de francs CFA.

Ces semences hybrides de maïs, explique-t-on au Pidma, sont principalement destinées aux coopératives de producteurs de maïs. Cependant, les autres producteurs peuvent également effectuer la demande, à la seule condition de disposer d’un site déjà préparé et prêt pour le semis.

Les demandes écrites doivent être déposées dans les unités régionales de coordination du Pidma à Yaoundé, Douala, Bafoussam et Garoua, ou dans les délégations du Ministère de l’agriculture et du développement rural de la zone d’activité des producteurs.

Afin de garantir la bonne utilisation de ces semences qui ont coûté la bagatelle de 2,8 milliards de francs CFA, le Pidma annonce l’intensification du conseil agricole auprès des bénéficiaires, dès la réception des semences jusqu’à la vente des récoltes.

Initiative conjointe du gouvernement camerounais et de la Banque mondiale, le Pidma a pour objectif d’améliorer la productivité et la compétitivité des chaînes de valeur du maïs, du manioc et du sorgho, et d’accroître la production de ces spéculations pour répondre à la demande en matières premières locales, exprimée par les entreprises du secteur de l’agroalimentaire.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

13-03-2017 - Cameroun : le PIDMA a distribué environ 2,5 milliards de FCFA de subventions aux agriculteurs en 2 ans

23-05-2017 - 300 producteurs dans le Nord-Cameroun ont vendu 2000 tonnes de sorgho à Guinness entre mars 2016 et janvier 2017

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n79: Novembre 2018

Le secteur financier camerounais se digitalise à grande vitesse

L’anacarde, un vaste potentiel de revenus et d’emplois



Business in Cameroon n69: November 2018

Cameroon’s finance sector goes through rapid digitalization

Cashew, a sector with great potential, both for revenues and job creation


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev