logoIC
Yaoundé - 27 février 2024 -
Agriculture

Le PM annule le bail de Neo Industry, pour son projet de création de cacaoyères sur 26 000 ha au Sud du Cameroun

Le PM annule le bail de Neo Industry, pour son projet de création de cacaoyères sur 26 000 ha au Sud du Cameroun

(Investir au Cameroun) - Le 5 mai 2021, le Premier ministre (PM), Joseph Dion Ngute (photo), a signé un décret rapportant un texte signé en 2016 par son prédécesseur, Philémon Yang, portant constitution des réserves foncières sur plus de 66 000 hectares dans le département de la Vallée du Ntem, dans la région du Sud du pays. L’on se souvient qu’une partie de ces réserves, soit 26 000 hectares au total, avait fait l’objet d’un « contrat de bail provisoire » signé entre le ministère des Domaines et des Affaires foncières et la société Neo Industry, dans le cadre d’un projet de création de cacaoyères devant approvisionner en fèves l’unité de transformation de cette entreprise agro-industrielle basée à Kekem, dans la région de l’Ouest.

En 2020, la découverte de l’existence de ce contrat de bail attribué à Neo Industry avait envenimé la contestation des populations de la Vallée du Ntem, qui, depuis 2016, crient au scandale, suite à l’incorporation de 66 000 hectares de leur territoire dans les réserves foncières de l’État. Face à la grogne populaire, le ministre des Domaines et des Affaires foncières, Henri Eyebé Ayissi, avait, dans un premier temps, dû suspendre « les effets du contrat de bail provisoire entre l’État et Neo Industry », ainsi que le révèle une correspondance officielle datée du 14 août 2020.

Le décret signé par le PM le 5 mai 2021, lui, vient définitivement mettre un terme au bras de fer qui oppose depuis 5 ans les populations de la Vallée du Ntem à l’État, d’une part, et d’autre part, annule l’espoir de voir se réaliser dans la région du Sud le projet de plantations industrielles de cacao porté par l’opérateur économique Emmanuel Neossi, le promoteur de Neo Industry.  

En plus de dénoncer la manière peu transparente et unilatérale avec laquelle la réserve foncière, finalement rapportée par le PM Dion Nguté, a été constituée par le gouvernement, les populations du département de la Vallée du Ntem voyaient dans le projet de plantations de cacao de Neo Industry, une manière de spoliation de leurs terres ancestrales, en dépit des emplois annoncés dans le cadre de ce projet agro-industriel.

Cette opposition entre les pouvoirs publics et des populations de la région du Sud sur les questions foncières rappelle l’affaire Herakles Farms, dans la région du Sud-Ouest du Cameroun. L’on se souvient que cette société américaine, qui avait obtenu une concession étatique sur environ 20 000 hectares, à travers sa filiale Sithe Global Sustainable Oils Cameroon (SGSOC), avait dû abandonner son projet d’exploitation du palmier à huile au Cameroun, face à la pression des ONG en charge de la protection de l’environnement et de défense des intérêts des populations riveraines des plantations industrielles.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

26-11-2013 - L’Etat du Cameroun cède près de 20 000 hectares de terres pour les palmeraies de la société Heracles Farms

17-08-2020 - Face à la contestation populaire, le Cameroun suspend le contrat de bail sur un projet de création de cacaoyères sur 26 000 ha

transport-urbain-et-interurbain-la-nouvelle-hausse-des-tarifs-devrait-entretenir-l-inflation-au-cameroun-en-2024
Dans le prolongement des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement (après l’augmentation des salaires et des allocations familiales), pour...
or-le-britannique-oriole-resources-annonce-la-reprise-des-travaux-d-exploration-sur-son-projet-mbe-au-cameroun
La junior-minière britannique Oriole Resources a annoncé le 26 février 2024 avoir relancé les travaux d’exploration d’or sur son projet Mbé, situé...
l-entreprise-allemande-grohe-accompagne-l-institut-technique-don-bosco-d-ebolowa-dans-le-cadre-de-son-programme-give
Ce vendredi 23 février, l'Institut Technique Don Bosco d'Ebolowa a accueilli une multitude d'invités de marque sur son campus. Parmi eux, l'évêque du...
aboudi-ottou-redaction-en-chef-d-investir-au-cameroun-prime-pour-son-courage-et-la-qualite-de-ses-enquetes-en-2023
Le journaliste Aboudi Ottou (photo), coordonnateur du Bureau Cameroun de l’Agence Ecofin et rédacteur en chef d’Investir au Cameroun, vient de remporter...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev