logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Agriculture

Le Cameroun prépare une loi sur l’agriculture biologique

Le Cameroun prépare une loi sur l’agriculture biologique

(Investir au Cameroun) - Un atelier de pré-validation de l’avant-projet de loi régissant l’agriculture biologique au Cameroun s’est tenu les 9 et 10 septembre 2021 à Yaoundé. Présidée par la ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture, Clémentine Ananga Messina, cette rencontre, a-t-on appris, visait à recueillir les propositions de certains acteurs, afin d’enrichir l’avant-projet de loi en gestation.

La finalisation de ce projet que conduit le gouvernement camerounais, en collaboration avec la coopération allemande, devrait permettre non seulement de formaliser ce type d’agriculture, mais aussi de conquérir de nouveaux débouchés, en raison de la demande de plus en plus croissante sur le continent.

« En Afrique, l’agriculture biologique est peu recensée dans les statistiques officielles, alors qu’elle est de plus en plus présente sur les marchés locaux et d’exportation. La demande des consommateurs africains s’accélère, offrant un débouché économique dynamique », soutient le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) dans un article intitulé « l’agriculture biologique en Afrique : un levier d’innovations pour le développement agricole ».

Selon le Cirad, l’agriculture biologique présente l’avantage de diminuer « les impacts négatifs de l’agriculture sur l’environnement et sur la santé, notamment parce qu’elle n’utilise pas d’intrants chimiques de synthèse. Elle améliore la résilience des systèmes agricoles. Ses techniques spécifiques peuvent, dans certaines conditions, accroître la productivité agricole, même si les rendements sont en moyenne inférieurs à ceux de l’agriculture conventionnelle ».

Cependant, malgré l’existence de la demande qui croît au fil des ans, ce type d’agriculture est encore très peu vulgarisée sur le continent africain. En effet, en Afrique, l’agriculture biologique certifiée couvre 1,8 million d’hectares, soit seulement 0,2 % des terres cultivées du continent, d’après les statistiques de l’Ifoam (Fédération internationale des mouvements de l’agriculture biologique) et du FIBL (Institut de recherche de l’agriculture biologique).

BRM

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev