logoIC
Yaoundé - 24 avril 2024 -
Agriculture

Cultures vivrières : la production au Cameroun devrait s’améliorer à fin juin 2023, malgré les prix des intrants

Cultures vivrières : la production au Cameroun devrait s’améliorer à fin juin 2023, malgré les prix des intrants

(Investir au Cameroun) - Après le ralentissement observé depuis 2022 et tout au long du premier trimestre 2023, la production vivrière au Cameroun est annoncée à la hausse au 2e trimestre 2023, selon le test prévisionnel de conjoncture que vient de publier la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac).

« La production vivrière évoluerait favorablement, le 2e trimestre marquant le début de la campagne agricole. En glissement annuel, la production vivrière progresserait également par rapport au 2e trimestre 2022. L’inflation observée cette année a créé un engouement chez les producteurs », explique le document publié par la Beac.

Cette hausse de la production vivrière est projetée, alors que les prix des intrants agricoles, notamment des engrais, demeurent élevés, aussi bien à l’international que sur le marché local. En effet, depuis le déclenchement de la guerre entre l’Ukraine et la Russie en février 2022, le Cameroun paye le lourd tribut de sa dépendance vis-à-vis de la Russie, en matière des approvisionnements en engrais. Selon les données officielles, ce pays d’Europe contrôle, à lui tout seul, 43% du marché des engrais au Cameroun.

Afin d’éviter que le secteur agricole local soit plombé par le renchérissement des fertilisants, suite au conflit russo-ukrainien, le gouvernement camerounais s’est engagé, au cours de l’année 2023 courante, à débloquer une subvention de 14 milliards de FCFA pour soutenir les prix des engrais.      

BRM

Lire aussi :

29-09-2022 - Agriculture vivrière : la hausse des prix des engrais provoque une baisse des activités au Cameroun au 1er trimestre 2022

eau-potable-le-projet-d-alimentation-de-yaounde-de-300-000-m3-j-est-acheve-mais-certains-quartiers-auront-encore-soif
La construction de l’infrastructure destinée à approvisionner la ville de Yaoundé en eau potable, captée depuis le fleuve Sanaga dans la région du Centre,...
developpement-local-la-finance-islamique-proposee-aux-communes-comme-alternative-au-financement-des-projets
Cyrille Ngnang, maire de Bafoussam 1er, dans la région de l’Ouest, a fait le déplacement pour Yaoundé, afin d’en apprendre un peu plus sur la finance...
camtel-recherche-des-avocats-et-conseils-juridiques-pour-defendre-ses-interets-dans-un-environnement-concurrentiel
La Cameroon Telecommunications (Camtel), opérateur historique des télécoms au Cameroun, a lancé le 19 avril dernier un appel à candidatures pour le...
marche-des-titres-de-la-beac-le-cameroun-prepare-une-operation-de-rachat-de-dette-une-grande-premiere-depuis-13-ans
Au mois de mai 2024, le Trésor public camerounais devrait lancer une opération de rachat de dette sur le marché des titres publics de la Banque des États...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev