logoIC
Yaoundé - 08 décembre 2021 -
Agriculture

Le brasseur SABC investit 18 milliards de FCFA dans une maïserie pour satisfaire la totalité de sa demande en gritz

Le brasseur SABC investit 18 milliards de FCFA dans une maïserie pour satisfaire la totalité de sa demande en gritz

(Investir au Cameroun) - Au mois d’août 2021, le groupe SABC, leader du marché brassicole au Cameroun, va lancer les activités de sa nouvelle filiale : la Compagnie fermière du Cameroun (CFC). À travers la CFC, le groupe brassicole ambitionne de produire 30 000 tonnes de gritz de maïs chaque année pour la fabrication de la bière, grâce à la transformation de 60 000 tonnes de maïs brut achetées auprès des producteurs locaux. Pour ce faire, la SABC a construit dans la localité de Mbankomo, non loin de la capitale camerounaise, une unité de transformation ultramoderne, pour un montant de 18 milliards de FCFA, révèle le directeur général de la SABC, Emmanuel de Tailly.

À en croire M. de Tailly, en plus des 10 000 tonnes de gritz achetées chaque année chez Maïscam, une unité agro-industrielle située dans la partie septentrionale du Cameroun, la production de CFC permettra à la SABC de satisfaire entièrement sa demande en gritz de maïs, tout en dopant la valeur ajoutée locale dans ses produits. « Avant mon arrivée, SABC était à 35% de valeur ajoutée locale dans ses produits. Aujourd’hui, nous en sommes à moins de 60% et ambitionnons d’atteindre 75% à terme », explique le DG de la SABC.

Par ailleurs, CFC contribuera à développer une véritable chaîne de valeur du maïs, avec un accroissement des revenus pour les producteurs. En effet, selon les projections de la SABC, la production de 30 000 tonnes de gritz par an implique le développement de 12 000 hectares de maïs par 30 à 40 000 paysans, qui seront structurés en coopératives pour un meilleur accompagnement par la CFC. « De ce point de vue, nous comptons nous appuyer sur le Pidma (Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles, NDLR) », explique Emmanuel de Tailly.

 Pour rappel, le Pidma est un projet financé au Cameroun par la Banque mondiale, à hauteur de 50 milliards de FCFA. À travers divers accompagnements des coopératives de producteurs, ce projet vise à développer les chaînes de valeurs du manioc, du maïs et du sorgho dans le pays, afin d’approvisionner les agro-industries locales et limiter les importations de ces matières premières agricoles.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

26-06-2020 - Emmanuel de Tailly : « Notre ambition est d’être considérés comme des champions nationaux sur lesquels l’État peut compter »

10-10-2018 - Les Brasseries du Cameroun disposent d'un réseau de 6 000 exploitants agricoles produisant 30 000 t de sucre et 10 000 t de maïs

douala-l-ouverture-de-la-1ere-boutique-de-supeco-enseigne-economique-de-carrefour-annoncee-le-15-decembre-2021
Initialement annoncée pour la fin de l’année 2020, l’ouverture du premier supermarché Supeco, l’enseigne économique du grand distributeur français...
apres-deux-reports-en-2021-la-livraison-de-la-mini-centrale-de-mbakaou-1-4-mw-est-finalement-annoncee-pour-2022
La mise en service de la mini-centrale hydro-électrique de Mbakaou-Carrière, dans la région de l’Adamaoua, est une priorité du secteur énergétique au...
la-banque-mondiale-accorde-au-cameroun-un-credit-de-116-5-milliards-de-fcfa-pour-soutenir-l-agriculture-a-l-extreme-nord
Dans un communiqué officiel rendu public le 2 décembre 2021, la Banque mondiale annonce l’approbation le 30 novembre par son conseil...
telephonie-internet-mobile-money-les-operateurs-reprennent-du-service-au-cameroun-apres-une-journee-de-knock-down
Depuis cette matinée du 7 décembre 2021, les abonnés à la téléphonie mobile et les clients des fournisseurs d’accès internet (FAI) peuvent de nouveau...

Top 10 des pays par volume intra-africain de passagers aériens (2020)

InfographieTF top10 volume passagers aeriens intra africain

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n115 Novembre 2021

Adieu le cash Les Camerounais s’emparent de la monnaie électronique


Erwan Garnier: « Le secteur hôtelier camerounais va clairement se développer »


Business in Cameroon n105: November-2021

Forget cash, Cameroonians are in on e-money!


Erwan Garnier: “Clearly, the Cameronian hospitality sector will develop”

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev