logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
Agriculture

Les difficultés de la CDC font chuter les exportations de bananes du Cameroun de 61 % au premier semestre 2019

Les difficultés de la CDC font chuter les exportations de bananes du Cameroun de 61 % au premier semestre 2019

(Investir au Cameroun) - Au cours des six premiers mois de l’année 2019, les producteurs de bananes en activité sur le territoire camerounais n’ont pu exporter que 43 721 tonnes de bananes. Ces exportations avaient culminé à 113 600 tonnes au premier semestre 2018. Ce qui révèle une chute des exportations de 69 879 tonnes, soit de 61,5 %, en glissement annuel.

Cette baisse drastique des exportations de la banane camerounaise est consécutive aux difficultés que traverse l’agro-industriel public CDC. Cette entreprise, dont la majeure partie des installations se trouve dans la région anglophone du Sud-Ouest, paye ainsi le lourd tribut des revendications séparatistes, qui secouent les deux régions anglophones du Cameroun depuis l’année 2017.

En effet, face à l’insécurité créée par les séparatistes anglophones, qui ont transformé certaines installations de la CDC en camps d’entraînements, les responsables de l’entreprise ont été obligés de cesser certaines activités. C’est ainsi que le 2e employeur du Cameroun, après l’administration publique, a disparu du fichier des exportateurs de bananes depuis septembre 2018.

À côté de la filière banane de cette entreprise, qui est complètement lessivée, la production d’huile de palme atteint seulement 2100 tonnes au premier semestre 2019, sur une prévision initiale de 17 400 tonnes. Idem pour la production de caoutchouc, qui chute de 77 % par rapport aux prévisions initiales, au cours de la même période.   Elle culmine à 878 tonnes sur des projections de 4 000 tonnes.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

06-09-2018 - En août 2018, l’agro-industriel camerounais CDC a réalisé son plus faible volume d’exportations de bananes depuis 13 ans qbh

le-brasseur-camerounais-sabc-investit-12-milliards-de-fcfa-dans-une-nouvelle-ligne-de-production-a-douala
Le 26 février 2020, le ministre de l’Industrie, Dodo Ndocke, procèdera à l’inauguration d’une nouvelle ligne de production à l’usine de la société anonyme...
la-nouvelle-unite-en-charge-du-transport-de-la-fibre-optique-au-cameroun-va-rester-sous-le-controle-de-camtel
Dans une série de tweets, le ministre de Poste et Télécommunications (Minpostel) apporte des précisions sur les réformes envisagées au sein de...
la-moitie-des-occupants-des-logements-sociaux-de-mbanga-bakoko-a-douala-n-ont-pas-de-contrat-avec-la-sic
Dans le cadre de la campagne d’identification des locataires des logements SIC lancée en septembre dernier, le directeur général (DG) de la Société...
louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev