logoIC
Yaoundé - 16 mai 2022 -
Agriculture

La SABC sollicite des exonérations fiscales pour déployer un plan d’investissements de 90 milliards de FCFA

La SABC sollicite des exonérations fiscales pour déployer un plan d’investissements de 90 milliards de FCFA

(Investir au Cameroun) - Au cours de l’année 2022 courante, la Société anonyme des brasseries du Cameroun (SABC), leader du marché brassicole au Cameroun, ambitionne de démarrer le déploiement de la phase 2 de son plan d’investissements dotée d’une enveloppe de 90 milliards de FCFA. De sources internes à l’entreprise, le gros de cette enveloppe est alloué à la construction de deux nouvelles usines, dont une unité de production brassicole dans la région de l’Est du pays, et une 2e maïserie dans le Noun (après celle de Mbankomo dans le Centre, NDLR), dans la région de l’Ouest du Cameroun.  

« Nous avons aussi l’ambition de poursuivre nos acquisitions pour une croissance externe soutenue, tant pour SABC que pour Socaver (Société camerounaise de verrerie) et CFC (Compagnie fermière du Cameroun). L’ambition est d’accélérer notre intégration verticale pour élaborer un modèle agro-industriel extrêmement performant et compétitif, pour affronter les défis de demain, tant en termes de taille que d’autonomie, sur la base des circuits courts et de l’économie circulaire », explique Emmanuel de Tailly, le DG du groupe SABC.

Demande d’exonérations fiscales

Mais, de sources autorisées, le déclenchement de ce plan d’investissements est tributaire de l’accompagnement de l’État. « Après tous les investissements consentis dans le cadre de la première phase (environ 45 milliards de FCFA, NDLR) de notre plan d’investissements, il serait encourageant que pour la seconde phase, l’État montre qu’il reconnaît le statut de champion national de l’agro-industrie que nous sommes », souffle une source proche du dossier.

Concrètement, apprend-on, en prélude au démarrage de ces investissements, le groupe SABC a introduit une demande auprès des instances gouvernementales, aux fins d’être éligible aux avantages prévus par la loi de 2013 (révisée en 2017) portant incitations à l’investissement privé en République du Cameroun. Cette loi permet aux entreprises détentrices d’un projet d’investissement de bénéficier de certaines exonérations fiscalo-douanières sur des périodes allant de 5 à 10 ans, aussi bien pendant la phase d’installation que de production.

« Grâce à la loi fixant les incitations à l’investissement privé au Cameroun, nous avons choisi d’investir au Cameroun au lieu de l’Angola ou de la Côte d’Ivoire, ciblés au départ pour un investissement de 13 milliards de FCFA », confiait en 2017 Guillaume Sarra, un opérateur économique qui a lancé BVS à Douala, une entreprise de fabrication de vins et spiritueux.

84 000 emplois…

Parmi les bénéficiaires de cette loi, l’on retrouve également Tractafric Equipment, pour son usine de montage des engins du génie civil de Kribi, dans la région du Sud ; Nestlé Cameroun, qui a investi 2,7 milliards de FCFA dans une nouvelle chaîne de production dans une usine de Bonabéri ; le Fonds d’investissement britannique Actis qui, avec un partenaire local, a construit le Douala Grand Mall, présenté comme la plus grande infrastructure de commerce et des loisirs en Afrique centrale.

En attendant que le groupe SABC puisse éventuellement rejoindre la liste des entreprises dont les projets ont été adoubés par l’Agence de promotion des investissements (API), qui est chargée de l’implémentation de la loi de 2013 susmentionnée, depuis 2014, « un total de 248 conventions ont déjà été signées entre le gouvernement et le secteur privé (…) pour un volume global d’investissements projetés de 4 048 milliards de FCFA et une estimation de 84 000 emplois prévisionnels directs à créer ». Ce bilan a été fait le 13 juillet 2021 par Marthe Angeline Mindja, la DG de l’API.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

11-01-2022 - Le brasseur SABC va devenir la Société anonyme des boissons du Cameroun pour marquer son ancrage agro-industriel

30-11-2021 - Le brasseur SABC investit un milliard de FCFA pour la reconstruction des régions anglophones du Cameroun

01-11-2021 - La SABC envisage d’investir 5 milliards de FCFA pour doper la production de sa verrerie

01-11-2021 - Agro-industrie : le brasseur SABC inaugure sa maïserie de 18 milliards de FCFA ce 5 novembre 2021 à Mbankomo

14-10-2021 - La CFC, nouvelle filiale de la SABC, projette de produire 90 000 poussins et 112 500 œufs à couver par semaine

cemac-la-cobac-met-les-operations-en-cryptomonnaies-sous-surveillance-apres-la-legalisation-du-bitcoin-par-la-rca
Dans le communiqué ayant sanctionné une réunion extraordinaire organisée le 6 mai 2022, la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), le...
ciment-le-cameroun-autorise-les-importations-du-congo-et-de-la-rdc-pour-satisfaire-la-demande-nationale
Dans une correspondance datant du 10 mai 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, demande aux sociétés de...
emprunt-obligataire-2022-le-cameroun-fait-les-yeux-doux-aux-investisseurs-gabonais-et-congolais
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), lance ce 16 mai 2022, le Road-show du 6e emprunt obligataire de l’histoire des...
banque-mondiale-le-camerounais-albert-zeufack-nomme-directeur-des-operations-pour-l-angola-la-rdc-le-burundi
Dans une communication interne, la Banque mondiale vient d’annoncer la nomination de l’économiste camerounais Albert Zeufack au poste de directeur des...

Cette start-up camerounaise veut lutter contre les déserts médicaux en Afrique

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev