logoIC
Yaoundé - 04 décembre 2022 -
Agriculture

Huile de palme : le Centre de recherche agronomique de Côte d’Ivoire sollicité pour un projet à l’Est-Cameroun

Huile de palme : le Centre de recherche agronomique de Côte d’Ivoire sollicité pour un projet à l’Est-Cameroun

(Investir au Cameroun) - Le Centre national de recherche agronomique de Côte d’Ivoire (CNRA) est sollicité pour apporter son expertise dans le cadre d’un projet de palmier à huile à l’Est-Cameroun, selon une annonce de la société Coopérative des variétés agro-pastorales d’Abong-Mbang (Covagro), d’un capital de 80,3 millions de FCFA. La société indique qu’il s’agit de jeter les prémices d’une convention de collaboration avec le CNRA dans le domaine de la recherche et du développement de la culture du palmier à huile. « Cette collaboration constitue une réelle opportunité dans la recherche des solutions palliatives des difficultés que Cavagro rencontre dans son action », ajoute-t-elle.  

Le CNRA devrait par exemple produire à la société camerounaise des graines germées de palmier tolérantes à la fusariose. Il s’agit d’une maladie végétale causée par divers champignons qui touchent de nombreuses plantes, au jardin comme au potager. Ces graines germées résistent à la maladie et ont une densité de 200 plantes à l’hectare. Elles entrent en production après trois ans. Si le partenariat est scellé avec le Centre ivoirien, la société camerounaise espère matérialiser la totalité de son projet de plantation de 180 ha de palmier à huile à l’Est, dont 100 ha sont en phase de production.

Cavagro indique qu’elle n’est pas à sa première expérience de collaboration avec des institutions d’une telle envergure. La société a déjà noué un partenariat similaire qui a donné récemment lieu à la mise en œuvre de manière harmonieuse une convention avec le Projet de développement de l’élevage (Prodel), financé par la Banque mondiale, visant l’amélioration de la production des fermes par élevage en continu de 8400 poules pondeuses.

S.A.

btp-le-cameroun-a-entretenu-moins-de-1-de-son-reseau-routier-au-cours-de-l-annee-2022-faute-de-financements
Selon les chiffres révélés le 25 novembre 2022 à l’Assemblée nationale par le Premier ministre, Joseph Dion Nguté, lors de la présentation du programme...
le-gicam-elabore-une-charte-pour-ameliorer-les-relations-d-affaires-entre-grandes-entreprises-et-pme
Le 30 novembre 2022, le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la plus puissante organisation patronale du pays, a officiellement lancé la...
e-commerce-energie-infrastructures-les-emirats-arabes-unis-en-prospection-au-cameroun
Le ministre d’État au Commerce extérieur des Émirats arabes unis, Thani Bin Ahmed Al-Zeyoudi, accompagné d’une dizaine d’investisseurs ont été reçus, le...
commerce-exterieur-le-deficit-du-cameroun-s-aggrave-en-2021-7-5-malgre-la-hausse-des-exportations-32-8
Au cours de l’année 2021, le déficit commercial du Cameroun s’est aggravé, atteignant 1 478 milliards de FCFA, contre 1 375 milliards de...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev