logoIC
Yaoundé - 24 septembre 2022 -
Agriculture

Pamol : l’État envisage de décaisser 3,7 milliards de FCFA pour les arriérés de salaires et la dette sociale

Pamol : l’État envisage de décaisser 3,7 milliards de FCFA pour les arriérés de salaires et la dette sociale

(Investir au Cameroun) - La société à capitaux publics Pamol Plantations Plc, qui exploite le palmier à huile dans la région du Sud-Ouest du Cameroun, cumule des arriérés de salaires de 4,9 milliards de FCFA couvrant la période de février 2019 à décembre 2020. Il en est de même d’une dette sociale de 3,7 milliards de FCFA qui couvre la période de janvier 2004 à décembre 2020. Ce qui fait 8,6 milliards de FCFA au total, selon les chiffres révélés dans le rapport 2020 sur les sociétés d’État, que vient de publier la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR).

Afin de soutenir cette entreprise publique à la peine, révèle le rapport susmentionné, le gouvernement envisage «le déblocage au profit de cette structure, de la somme de 3,7 milliards de FCFA pour apurer cette dette ». Dans le détail, apprend-on, 2,2 milliards de FCFA permettront d’apurer partiellement la dette sociale de cette société d’État, contre 1,5 milliard de FCFA pour les arriérés de salaires.

Le rapport de la CTR révèle que pour les besoins de la même cause, un appui financier pratiquement du même montant a déjà été mis à la disposition de l’agro-industriel public CDC, qui est avec Pamol Plantations Plc parmi les plus grandes victimes de la crise sociopolitique en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays depuis fin 2016. Du fait de cette crise, la CTR estime à 83,6% le chiffre d’affaires perdu par cette entreprise de production d’huile de palme, entre 2016 et 2018.

Orchestrée par des milices qui réclament l’autonomie des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, la crise en cours avait conduit à l’arrêt des activités de Pamol Plantations Plc. Mais, à la faveur des efforts déployés par le gouvernement pour sécuriser les installations de cette société d’État, Pamol a pu remettre en exploitation 35% de ses plantations en 2020, selon la CTR. Ceci, après avoir préalablement supprimé près de 1 700 emplois en 2 ans, en raison de ses difficultés financières.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

18-01-2022 - Crise anglophone : près de 1 700 emplois supprimés chez l’agro-industriel Pamol en 2 ans

24-01-2020 - À cause de la crise anglophone, les chiffres d’affaires de Pamol et CDC chutent respectivement de 83,9 et 60,9% entre 2016 et 2018

affaires-glencore-et-sinosteel-au-cameroun-cas-pratiques-du-besoin-de-plus-de-transparence-sur-les-contrats-extractifs
Durant le mois de mai 2022, le Cameroun a connu une polémique à propos d’une convention d’exploitation de fer signée entre son gouvernement...
reconstruction-de-raffinerie-de-la-sonara-le-trader-suisse-vitol-se-positionne
Le trader suisse Vitol SA est intéressée par la reconstruction de la raffinerie de la Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun, ravagée par un...
titres-publics-de-la-beac-avec-plus-de-81-de-l-encours-les-prets-de-plus-d-un-an-dominent-le-marche
Selon la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) de la Beac, la structure des titres sur le marché des titres publics à fin août 2022...
bvmac-la-premiere-cotation-de-l-emprunt-obligataire-2022-2029-de-l-etat-du-cameroun-annoncee-pour-le-28-septembre
Le 6e emprunt obligataire de l’État du Cameroun (2022-2029), qui avait permis au pays de lever 235 milliards de FCFA sur la Bourse des valeurs...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev