logoIC
Yaoundé - 03 août 2020 -
Agriculture

SCS obtient des facilités de l’État pour investir 15 milliards de FCFA dans l’extension de sa raffinerie d’huile de palme

SCS obtient des facilités de l’État pour investir 15 milliards de FCFA dans l’extension de sa raffinerie d’huile de palme

(Investir au Cameroun) - 15 milliards de FCFA. C’est le montant que la Société camerounaise de savonnerie (SCS) entend injecter dans le projet d’extension de sa raffinerie d’huile de palme à Douala, la capitale économique du pays. Pour ce faire, cette unité industrielle a signé, le 13 mai 2020, une convention avec l’Agence de promotion des investissements (API).

Grâce à cette convention, le projet qui va générer 600 emplois, selon les promoteurs, bénéficie des dispositions de la loi de 2013 (révisée en 2017) portant incitations à l’investissement privé au Cameroun. Ce texte offre aux porteurs de projets de bénéficier des exonérations fiscalo-douanières allant de 5 à 10 ans, aussi bien en phase de lancement que de production.

À la faveur de ce projet d’extension, apprend-on, SCS Alid Sarl ambitionne de produire 500 tonnes d’huiles raffinées chaque jour. L’entreprise rejoint ainsi de nombreuses autres structures industrielles qui, à la faveur de la loi portant incitations à l’investissement privé au Cameroun, ont entrepris de densifier le secteur du raffinage des oléagineux.

À en croire l’Association des raffineurs des oléagineux du Cameroun (Asroc), l’engouement observé dans les activités de transformation des oléagineux dans le pays depuis quelques années a induit une augmentation substantielle des investissements dans ce secteur. Selon la même source, ces investissements globaux culminaient à environ 650 milliards de FCFA en 2018.

Ce dynamisme dans la transformation n’a cependant pas été suivi par une production conséquente de l’huile de palme, l’une des principales matières premières dans cette industrie. À titre d’exemple, la production nationale est attendue à 450 000 tonnes en 2020 (estimation désormais hypothétique avec le Coronavirus et les difficultés de la CDC), alors que les besoins réels des raffineurs culminent désormais à un million de tonnes chaque année, selon les opérateurs. D’où le recours aux importations.

Brice R. Mbodiam

 

Lire aussi:

18-05-2020 - Pour garantir l’approvisionnement des raffineurs, le Cameroun importera 90 000 tonnes d’huile de palme brute en 2020

pour-la-premiere-fois-depuis-plus-d-un-an-le-prix-moyen-du-kg-du-cacao-camerounais-descend-sous-la-barre-de-1000-fcfa
Depuis la fin du mois de juillet 2020, le prix moyen du kilogramme de cacao dans les bassins de production du Cameroun est descendu sous la barre de...
a-fin-mai-2020-le-cameroun-a-exporte-pres-158-000-tonnes-gnl-a-travers-le-groupe-russe-gazprom
Selon de récentes données fournies par la Société nationale des hydrocarbures (SNH), le Cameroun a exporté sept cargaisons de Gaz naturel liquéfié (GNL)...
un-accord-annonce-entre-la-cemac-et-la-france-pour-passer-du-franc-cfa-a-l-eco
« La Cemac et la France ont conclu un accord pour passer du CFA à l’éco ». C’est l’annonce que des officiels Camerounais ont faite la semaine dernière à...
le-cameroun-donne-4-mois-de-grace-supplementaires-aux-contribuables-qui-tardent-a-se-faire-immatriculer-aux-impots
Initialement prévu pour le 30 juin 2020, puis renvoyé une première fois au 30 septembre, le délai donné aux personnes physiques et morales pour produire...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n100 Juillet-Août 2020

Le Top 100 des acteurs économiques du Cameroun


Colonel Roger Kuitche : « la stratégie militaire appliquée aux entreprises et aux administrations est un outil à exploiter »


Business in Cameroon n90: july - August 2020

Top 100 economic actors in Cameroon


Colonel Roger Kuitche: “Military strategy is an important tool that will beneft businesses and public administrations”

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev