logoIC
Yaoundé - 04 décembre 2022 -
Agriculture

Cacao : le Cameroun annoncé dans une plateforme africaine pour influencer les prix et doper les revenus des producteurs

Cacao : le Cameroun annoncé dans une plateforme africaine pour influencer les prix et doper les revenus des producteurs

(Investir au Cameroun) - Selon l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana (ICCIG), le Cameroun et le Nigeria sont disposés à rejoindre cette plateforme de producteurs africains, née en mars 2018 à Abidjan (Côte d’Ivoire), et dont l’objectif affiché est de contrôler les cours mondiaux de la fève. Ces prix sont actuellement fixés depuis Londres, alors que le produit provient majoritairement des plantations africaines.

En effet, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Cameroun fournissent au marché mondial environ 75% des fèves de cacao. L’objectif de l’ICCIG est de pouvoir user du statut de producteur majoritaire, pour influencer le prix des fèves sur le marché. De manière à permettre aux producteurs de tirer le meilleur parti de leur labeur.

Pour rappel, les données de l’Organisation internationale du cacao (ICCO), souvent citées par le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, révèlent que le chiffre d’affaires annuel de l’industrie cacaoyère mondiale culmine à 100 milliards de dollars américains. Sur cette enveloppe, seulement 2 milliards de dollars, soit 2%, reviennent aux producteurs. Les chocolatiers se taillent la part du lion avec 35% du chiffre d’affaires, tandis que le reste revient aux industries de broyage et aux transporteurs.

Dans le détail, au cours de la campagne cacaoyère 2012-2013, par exemple, au moment où les prix d’achat aux producteurs frôlaient la barre de 1 500 FCFA le kilogramme au Cameroun, les cacaoculteurs locaux avaient vendu des fèves pour environ 250 milliards de FCFA, selon les données officielles. Mais, cette enveloppe ne représentait qu’une infime partie des 4 500 milliards de FCFA de chiffre d’affaires générés par l’industrie cacaoyère mondiale au cours de la campagne sous revue, avait souligné Jean Marc Anga, alors secrétaire exécutif de l’ICCO. C’était lors du Festicacao 2013, le festival du cacao camerounais.

BRM

Lire aussi :

01-09-2022 - Cacao : les exportations du Cameroun génèrent 288,7 milliards de FCFA en 2021-2022, malgré la pauvreté des producteurs

btp-le-cameroun-a-entretenu-moins-de-1-de-son-reseau-routier-au-cours-de-l-annee-2022-faute-de-financements
Selon les chiffres révélés le 25 novembre 2022 à l’Assemblée nationale par le Premier ministre, Joseph Dion Nguté, lors de la présentation du programme...
le-gicam-elabore-une-charte-pour-ameliorer-les-relations-d-affaires-entre-grandes-entreprises-et-pme
Le 30 novembre 2022, le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la plus puissante organisation patronale du pays, a officiellement lancé la...
e-commerce-energie-infrastructures-les-emirats-arabes-unis-en-prospection-au-cameroun
Le ministre d’État au Commerce extérieur des Émirats arabes unis, Thani Bin Ahmed Al-Zeyoudi, accompagné d’une dizaine d’investisseurs ont été reçus, le...
commerce-exterieur-le-deficit-du-cameroun-s-aggrave-en-2021-7-5-malgre-la-hausse-des-exportations-32-8
Au cours de l’année 2021, le déficit commercial du Cameroun s’est aggravé, atteignant 1 478 milliards de FCFA, contre 1 375 milliards de...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev