logoIC
Yaoundé - 26 septembre 2021 -
Agriculture

2e employeur au Cameroun après l’État, l’agro-industriel CDC affiche une perte de près 18 milliards de FCFA en 2019

2e employeur au Cameroun après l’État, l’agro-industriel CDC affiche une perte de près 18 milliards de FCFA en 2019

(Investir au Cameroun) - Selon le rapport 2019 de la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR), la Cameroon Development Corporation (CDC) a enregistré un résultat net négatif de 17,9 milliards de FCFA en 2019. « Cette contreperformance s’explique notamment par la baisse du niveau d’activités des unités de production (plantations et usines), en raison de l’insécurité persistante dans cette région (Sud-Ouest, NDLR) », souligne la CTR dans son rapport.

En effet, 2e employeur du pays après l’État, avec 22 000 employés, cette unité agro-industrielle publique est la structure qui paie le plus lourd tribut de la crise sociopolitique, qui agite les deux régions anglophones du pays depuis fin 2016. Suite aux agressions de ses employés dans les plantations, puis l’incendie de certaines de ses unités de production par les militants séparatistes, l’entreprise, qui exploite des plantations de palmiers à huile, caoutchouc et bananes dans le Sud-Ouest, a dû suspendre ses activités pendant plusieurs mois.

Pendant ce temps, souligne le rapport de la CTR, à la faveur « des instructions données par les pouvoirs publics de ne pas procéder à des licenciements », la dette salariale de la CDC n’a cessé de s’alourdir, atteignant 14,5 milliards de FCFA au 31 décembre 2019. Ce, apprend-on, malgré « un appui de l’Etat en 2019 d’un montant de 4,9 milliards de FCFA pour le paiement des salaires ».

Disparu du fichier des exportateurs en septembre 2018, le numéro 2 du marché de la banane au Cameroun a cependant renoué avec les exportations mi-2020, avec une cargaison totale de 6 168 tonnes de bananes expédiées vers le marché international, selon les chiffres de l’Association bananière du Cameroun (Assobacam). Cette performance pourrait monter en régime au cours de l’année 2021 courante, avec le concours de l’État-actionnaire, qui peine à implémenter le plan de restructuration de cette entreprise, du fait de la persistance de la crise sécuritaire dans la partie anglophone du pays.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

11-01-2021 - Malgré la reprise d’activités de la CDC, les exportations de bananes du Cameroun baissent de 8% en 2020

le-cameroun-veut-lever-275-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-des-titres-publics-de-la-beac-au-4e-trimestre-2021
Au cours du 4è trimestre 2021, le Trésor public camerounais va émettre sur le marché de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), des titres...
10-milliards-de-fcfa-injectes-dans-88-plans-d-affaires-du-projet-de-developpement-de-l-elevage-a-fin-septembre-2021
Le Projet de développement de l’élevage (Prodel), financé en grande partie par la Banque mondiale (BM), vient de publier son bilan d’activités au cours...
vers-la-mise-de-clusters-filiere-banane-plantain-et-piscicole-autour-de-la-ville-industrialo-portuaire-de-kribi
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Ceinture agricole » autour de Kribi, ville au Sud-Cameroun abritant un complexe...
au-cameroun-les-exportations-du-gaz-naturel-liquefie-regressent-de-4-7-a-fin-juin-2021
Les exportations du gaz naturel liquéfié (GNL) effectuées par le Cameroun entre janvier et juin 2021 ont culminé à 591 974 tonnes, révèle l’Institut...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev