logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Agriculture

À cause de la crise anglophone, les chiffres d’affaires de Pamol et CDC chutent respectivement de 83,9 et 60,9% entre 2016 et 2018

À cause de la crise anglophone, les chiffres d’affaires de Pamol et CDC chutent respectivement de 83,9 et 60,9% entre 2016 et 2018

(Investir au Cameroun) - Les unités agro-industrielles Pamol Plantations PLC et Cameroon Developement Corporation (CDC), qui payent le plus lourd tribut des revendications séparatistes en cours dans les deux régions anglophones du Cameroun (Nord-Ouest et Sud-Ouest) depuis 2016, ont vu leurs chiffres d’affaires respectifs dégringoler entre 2016 et 2018.

 Selon un rapport de la Commission de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR), le producteur d’huile de palme Pamol a perdu 83,9% de son chiffre d’affaires au cours de la période sous revue. Dans le même temps, la CDC, premier employeur du pays hors administration publique, lui, perd 60,9% de son chiffre d’affaires.

 Ces pertes sont concentrées dans la filière banane de la CDC, laquelle est complètement à l’arrêt depuis septembre 2018. Seules les filières huile de palme et caoutchouc de cette entreprise continuent de fonctionner timidement, grâce à des plantations situées à la périphérie de la région du Sud-Ouest, notamment dans certaines localités de la région du Littoral épargnées des revendications des séparatistes anglophones.

À en croire la CTR, la situation désastreuse au sein de ces deux entreprises agro-industrielles publiques a eu une incidence notable sur le chiffre d’affaires global réalisé par les entreprises publiques camerounaises en 2018. Il a culminé à 1223 milliards de FCFA, en hausse de 0,5% en glissement annuel.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

17-01-2020 - Malgré l’arrêt de la CDC, les exportations de bananes du Cameroun ont été plus dynamiques en 2019 qu’en 2018

29-07-2019 - Après une perte de 32 milliards de FCFA en 2018, la CDC pourrait redémarrer ses activités sur environ 1000 hectares

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev