logoIC
Yaoundé - 28 octobre 2020 -
Agriculture

Pour la première fois, l’Adamaoua, région septentrionale du Cameroun, devient un bassin de production du cacao (ONCC)

Pour la première fois, l’Adamaoua, région septentrionale du Cameroun, devient un bassin de production du cacao (ONCC)

(Investir au Cameroun) - Au cours de la campagne cacaoyère 2019-2020, qui est rentrée en gare le 15 juillet 2020, un peu plus de 82 tonnes de fèves de cacao ont été officiellement déclarées en achats, dans l’Adamaoua, l’une des trois régions septentrionales du Cameroun. Selon l’Office national du cacao et du café (ONCC), c’est la première fois que les achats de fèves sont enregistrés dans cette région, ce qui témoigne de l’existence d’une activité cacaoyère.

En effet, depuis des lustres, les populations des régions du Nord, de l’Extrême-Nord et de l’Adamaoua (plus proche de la région forestière de l’Est), qui constituent la partie septentrionale du Cameroun, ne connaissent que le coton comme produit de rente. Des tentatives de diversification des cultures de rente dans cette partie du Cameroun, impulsées par la Sodecoton, avec notamment des produits tels que la gomme arabique, n’ont pas prospéré.

Les premières fèves de cacao apparaissent dans le Septentrion camerounais, au moment où le gouvernement, avec le concours de l’Institut de recherche agronomique pour le développement (IRAD), conduit dans cette partie du pays une intense campagne de promotion de la culture de l’anacarde, communément appelée noix de cajou.

Cette campagne, selon les pouvoirs publics, a pour objectif principal de sortir les populations de la dépendance au coton, culture qui, avec ses activités connexes, fait vivre plus de trois millions d’âmes dans la partie septentrionale du Cameroun, selon les chiffres de la Sodecoton. L’arrivée du cacao dans la région de l’Adamaoua, dans un contexte de baisse continue des cours mondiaux du coton, offre également une nouvelle alternative aux populations.

À en croire l’ONCC, avec la création de ce nouveau bassin de production, le cacao a été commercialisé dans huit régions sur les 10 que compte le pays (exception faite du Nord et de l’Extrême-Nord), au cours de la dernière campagne. 77,1% des fèves ont été commercialisées dans les régions du Centre et du Sud-Ouest, les deux principaux bassins de production.

Dans le détail, apprend-on officiellement, la région du Centre, avec 48,6% des parts du marché, conforte son leadership devant le Sud-Ouest (28,4%), ancien numéro un du marché, en proie à une crise socio-politique depuis fin 2016. Viennent ensuite les régions du Littoral (10,3%), du Sud (5,6%), de l’Est (3,8%), de l’Ouest (2,7%), du Nord-Ouest également en crise (0,4%) et de l’Adamaoua (0,3%).

Brice R. Mbodiam

 

Lire aussi:

19-10-2018 - Le Cameroun se dote d’une stratégie nationale visant à développer la chaîne de valeur de la filière anacarde

19-06-2018 - Le Cameroun vise le leadership mondial de la production d'anacarde, grâce à un un programme visant à planter 100 000 hectares d'anacardiers

29-10-2018 - Le Cameroun vise la création d’un peu plus de 1000 emplois directs dans la transformation de l’anacarde entre 2019 et 2023

en-ralentissement-dans-le-prive-7-4-l-investissement-public-11-4-a-tire-la-croissance-au-cameroun-en-2019
Au cours de l’année 2019 au Cameroun, l’investissement a été plus dynamique dans le public que dans le secteur privé, révèle l’Institut national de la...
l-association-camix-annonce-le-lancement-des-points-d-echange-internet-au-cameroun
Le bureau exécutif de l’association « Cameroun Internet Exchange Point » (Camix) et le ministre en charge des Télécoms, Minette Libom Li Likeng,...
cameroun-congo-les-etudes-pour-la-construction-du-barrage-de-chollet-600-mw-annoncees-pour-le-1er-trimestre-2021
Les études préalables à la construction du barrage transfrontalier de Chollet, d’une capacité de 600 MW, débuteront au premier trimestre 2021. C’est l’une...
le-turc-erdem-decroche-un-marche-de-16-milliards-de-fcfa-pour-la-construction-de-magasins-au-port-de-douala
Cyrus Ngo’o, le directeur général du Port autonome de Douala (PAD), la place portuaire la plus importante du Cameroun, et Ayrtak Erdem de la Société de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n102 Octobre 2020

Financement participatif Une solution pour les jeunes entrepreneurs


Serge Esso, le lobbyiste qui monte


Business in Cameroon n92: October-2020

Crowfunding A solution for young entrepreneurs


Serge Esso, rising lobbyist

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev