logoIC
Yaoundé - 19 avril 2021 -
Agriculture

Grâce à « Viva Bénoué », la Banque mondiale veut multiplier par 20 la production agricole dans cette partie du Cameroun

Grâce à « Viva Bénoué », la Banque mondiale veut multiplier par 20 la production agricole dans cette partie du Cameroun

(Investir au Cameroun) - Depuis l’année 2020, le gouvernement camerounais, avec l’appui financier de la Banque mondiale, a lancé l’aménagement des périmètres hydro-agricoles dans la Valée de la Bénoué, dans la région du Nord. Selon Abdoulaye Seck, le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Cameroun, ces travaux réalisés dans le cadre du Projet d’aménagement et de valorisation des investisse­ments de la vallée de la Bénoué (Viva Bénoué) permettront « de faire passer les surfaces irriguées de 1 000 à 14 000 hectares », après l’année 2025.

Le patron de la Banque mondiale au Cameroun s’exprimait ainsi le 24 mars 2021 à Yaoundé, la capitale du pays, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la revue conjointe du portefeuille de cette institution de Bretton Woods dans le pays. À en croire ce dernier, l’accroissement des superficies irriguées, « combiné avec l’augmentation attendue des rendements, permettra à la production agricole d’être multipliée près de 20 fois » dans cette partie du Cameroun.

Selon la Banque mondiale, le projet Viva Bénoué « s’inscrit dans le cadre des efforts menés par le gouvernement du Cameroun pour résoudre le problème de la maîtrise de l’eau dans le Nord du pays (réputé aride, NDLR). Il s’agit en particulier de la mise en valeur du vaste potentiel des terres situées dans les départements de la Bénoué et du Mayo-Rey, au regard de l’opportunité en eau qu’offre le fleuve Bénoué, le fleuve Faro et la retenue d’eau du barrage de Lagdo ».

BRM

le-gicam-et-les-banques-veulent-un-assouplissement-de-la-reglementation-des-changes-en-vigueur-dans-la-cemac
La nouvelle règlementation des changes dans la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) a fait l’objet d’un échange, le...
le-document-annexe-de-la-loi-de-finances-2021-qui-passe-au-scanner-la-situation-de-la-remuneration-des-agents-publics-divise-l-administration-publique-en-11-sous-secteurs-se-partageant-les-340-987-emplois-publics-pour-lesquels-l-etat-a-debourse-80
Selon la Caisse autonome d’amortissement (CAA), l’organe en charge de la gestion de la dette publique au Cameroun, le volume global de la dette intérieure...
les-impayes-des-etats-fragilisent-financierement-la-commission-des-forets-d-afrique-centrale
Le Conseil des ministres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac) s’est réuni le 15 avril 2021, sous la présidence du ministre camerounais...
transfert-des-competences-huawei-etend-son-reseau-de-partenaires-au-cameroun-a-l-institut-africain-d-informatique
La filiale au Cameroun de l’équipementier chinois des télécoms Huawei a organisé le 14 avril 2021, sur le Campus de l’Institut africain d’informatique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n108 Mars 2021

Personnel de l’Etat Un régime minceur s’impose


Un soutien à la compétitivité de l’industrie camerounaise


Business in Cameroon n98: March-2021

State personnel Time for a slimming diet


More support to boost the Cameroonian industry’s competitiveness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev