logoIC
Yaoundé - 19 avril 2024 -
Agriculture

Projets agricoles : Gabriel Mbairobe justifie la création d’une réserve foncière de 400 000 hectares

Projets agricoles : Gabriel Mbairobe justifie la création d’une réserve foncière de 400 000 hectares

(Investir au Cameroun) - S’exprimant le 24 mai 2023 sur les ondes de la radio publique, le ministre de l’Agriculture (Minader), Gabriel Mbairobe (photo), a justifié le projet de création d’une réserve foncière de 400 000 hectares sur le corridor Batchenga-Ngaoundéré, qui fait la jonction entre le Sud et la partie septentrionale du Cameroun. Selon le membre du gouvernement, ce projet, conduit en collaboration avec le ministère des Domaines et des Affaires foncières (Mindcaf), vise à constituer une réserve dédiée à la réalisation des projets agricoles d’envergure.

« 90 % de notre production proviennent des exploitations familiales. Mais aujourd’hui, avec la demande croissante des populations suite à la démographie galopante, suite à la demande des agro-industries et suite à la demande de l’élevage, de l’aquaculture, de l’élevage porcin et de l’aviculture, il faut passer à une autre dimension. Cette dimension nous impose de promouvoir l’émergence des moyennes et grandes exploitations agricoles avec un rendement élevé et une productivité avérée. C’est pour cela que, pour attirer les privés pour investir dans l’agriculture, nous avons jugé important de lever des verrous de la venue des privés dans l’agriculture, à savoir la mise à disposition des réserves foncières. C’est dans ce sens que le Mindcaf et le Minader ont mis des efforts en commun pour pouvoir faire voir jour ce projet », explique le ministre Mbairobe.

En effet, alors que le pays croule sous le poids des déficits de production dans pratiquement tous les secteurs de l’activité agropastorale, dans un contexte de promotion de l’import-substitution, des projets d’envergure peinent à se matérialiser. À l’origine de cette réalité, se trouvent souvent les conflits fonciers entre les promoteurs d’activités agro-industrielles et les populations, généralement soutenues par les ONG de défense de l’environnement.

L’une des dernières affaires en date est l’annulation, le 5 mai 2021, par le Premier ministre Joseph Dion Ngute, d’un texte signé en 2016 par son prédécesseur, Philémon Yang, et portant constitution des réserves foncières sur plus de 66 000 hectares dans le département de la Vallée du Ntem, dans la région du Sud du pays. Cette annulation fait suite à la contestation par les populations, d’un bail attribué sur 26 000 hectares de cette réserve, à la société Neo Industry. Cette entreprise comptait y développer des cacaoyères dont la production était destinée à la transformation dans son usine de Kekém, dans la région de l’Ouest du pays.

BRM   

Lire aussi :

24-11-2022 - Le Cameroun a traité des dossiers sur plus de 65 000 hectares de terres sollicités en concessions foncières en 2022

05-04-2022-Agriculture : le Cameroun envisage de constituer une réserve foncière de 400 000 ha au bord de l’axe Ntui-Yoko-Tibati

14-05-2021 - Agro-industrie : Samuel Nguiffo tire les leçons des échecs de Neo Industry et Pac dans la Vallée du Ntem

le-cameroun-confie-un-contrat-de-10-ans-a-l-ivoirien-impact-palmares-r-d-pour-la-securisation-de-son-visa-electronique
Le ministère des Relations extérieures a révélé que la société ivoirienne Impact Palmarès R&D SAS va gérer pendant 10 ans, renouvelables, son service...
capitalisation-boursiere-la-bvmac-toujours-loin-de-ses-objectifs-malgre-une-hausse-de-pres-de-37-en-2023
Selon le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), publié en mars 2024, l’activité boursière dans la...
visas-d-etudes-en-france-erratum
Le communiqué "Visa d’études en France : 7 structures spécialisées dans la fourniture d'attestations de virement irrévocable reconnues illégales",...
cemac-les-projets-miniers-devraient-porter-la-croissance-moyenne-annuelle-a-3-7-entre-2025-et-2027-beac
Après un taux de croissance économique de 3,6% attendue dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) en 2024, soit son plus...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev