logoIC
Yaoundé - 22 juillet 2019 -
Agriculture

Au Cameroun, le cacao issu des centres de traitement post-récolte est acheté à 1650 FCFA le kg par les chocolatiers français

Au Cameroun, le cacao issu des centres de traitement post-récolte est acheté à 1650 FCFA le kg par les chocolatiers français

(Investir au Cameroun) - 1650 FCFA. C’est le prix auquel les membres de l’association des chocolatiers et confiseurs de France achètent actuellement le kilogramme de fèves de cacao issues des centres de traitement post-récolte du Cameroun. Ces structures ont été mises en place dans les bassins de production du pays, à la faveur d’un partenariat entre les chocolatiers français et le Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC).

Ce prix surclasse de loin le maximum de 1060 FCFA le kilogramme (contre un minimum de 1020 FCFA), dont bénéficient actuellement les cacaoculteurs ne produisant pas des fèves d’excellence. Selon Christophe Bertrand, maître chocolatier français, le prix de ces fèves d’excellence est la résultante du label « chocolatiers engagés », lancé il y a quelques mois.

« À travers ce label, les chocolatiers et confiseurs de France s’engagent à acheter ce cacao d’excellence auprès des coopératives paysannes du Cameroun. Cette année, nous l’achetons à 1650 FCFA le kg. Mais, ce prix est négociable chaque année », précise ce maître chocolatier, qui a permis à ses confrères français de découvrir les fèves camerounaises.

Les centres de traitement post-récolte des fèves de cacao sont des structures dotées d’équipements de fermentation et de séchage spécifiques. Couplé à un itinéraire de contrôle de la qualité de ces fèves, l’ensemble du dispositif permet d’obtenir des fèves de cacao « zéro défaut », apprend-on.

Au regard des avantages que procure le cacao issu de ces centres, l’Interprofession cacao-café du Cameroun envisage de les démultiplier dans le pays. Il est notamment question, à terme, d’en construire dans toutes les 36 localités camerounaises dans lesquelles s’affairent plus de 1 500 jeunes producteurs de cacao issus du programme New Generation (programme de rajeunissement des producteurs), lequel a permis de créer plus de 2 500 hectares de nouvelles cacaoyères au Cameroun, en 7 ans.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

10-11-2017 - Le Cameroun inaugure ses trois premiers centres d’excellence de traitement post-récolte du cacao

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n87-88: Juillet / Août 2019

Ces multinationales qui réussissent au Cameroun


Le combat d’un Camerounais pour une justice fiscale internationale


Business in Cameroon n77-78: July - August 2019

Discovering multinationals that thrive in Cameroon


Meeting with the Cameroonian who fights for global tax fairness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev