logoIC
Yaoundé - 24 septembre 2022 -
Agriculture

Pomme de terre : le Cameroun réhabilite une ferme semencière dans la région de l’Ouest pour doper la production

Pomme de terre : le Cameroun réhabilite une ferme semencière dans la région de l’Ouest pour doper la production

(Investir au Cameroun) - Le ministère de l’Agriculture, grâce à un appui financier de la coopération allemande, vient d’achever les travaux de réhabilitation de la ferme semencière de Bansoa, dans la région de l’Ouest du Cameroun. Gabriel Mbairobe, le chef de ce département ministériel, y a d’ailleurs effectué une descente le 24 août 2022.

Étendue sur 30 hectares, cette ferme servira à l’implémentation du projet pomme de terre sur une superficie de 15 hectares, apprend-on. En plus de certaines infrastructures connexes, 5 hectares ont d’ores et déjà été aménagés pour la multiplication des semences de cette culture vivrière.

« La pomme de terre est une culture prioritaire (…). Mais, nous notons que cette filière est confrontée à plusieurs contraintes parmi lesquelles le manque de matériel végétal de qualité et les coûts élevés des semences. La réhabilitation de cette ferme permettra de résoudre ces problèmes », explique le ministre Mbairobe.

Officiellement, la production nationale de la pomme de terre oscille entre 220 000 et 400 000 tonnes depuis 10 ans, selon la clémence du climat. Elle est largement en dessous de la demande nationale, qui atteint souvent un million de tonnes par an.

Selon les données fournies par le Projet centre d’innovations vertes pour le secteur agroalimentaire (GIZ-Procisa), les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest réunissent 80 % de la production annuelle de la pomme de terre au Cameroun. La 3e région productrice de cette denrée alimentaire est l’Adamaoua, dans la partie septentrionale du pays.

BRM

Lire aussi :

15-05-2019 - Au Cameroun, les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest cumulent 80 % de la production nationale de la pomme de terre

affaires-glencore-et-sinosteel-au-cameroun-cas-pratiques-du-besoin-de-plus-de-transparence-sur-les-contrats-extractifs
Durant le mois de mai 2022, le Cameroun a connu une polémique à propos d’une convention d’exploitation de fer signée entre son gouvernement...
reconstruction-de-raffinerie-de-la-sonara-le-trader-suisse-vitol-se-positionne
Le trader suisse Vitol SA est intéressée par la reconstruction de la raffinerie de la Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun, ravagée par un...
titres-publics-de-la-beac-avec-plus-de-81-de-l-encours-les-prets-de-plus-d-un-an-dominent-le-marche
Selon la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) de la Beac, la structure des titres sur le marché des titres publics à fin août 2022...
bvmac-la-premiere-cotation-de-l-emprunt-obligataire-2022-2029-de-l-etat-du-cameroun-annoncee-pour-le-28-septembre
Le 6e emprunt obligataire de l’État du Cameroun (2022-2029), qui avait permis au pays de lever 235 milliards de FCFA sur la Bourse des valeurs...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev