logoIC
Yaoundé - 09 août 2022 -
Agriculture

Mécanisation de l’agriculture : le Ceneema en passe de reprendre en main l’usine de tracteurs d’Ebolowa

Mécanisation de l’agriculture : le Ceneema en passe de reprendre en main l’usine de tracteurs d’Ebolowa

(Investir au Cameroun) - L’usine de tracteurs d’Ebolowa dans le sud du Cameroun, dont la production d’engins connaît des difficultés, va peut-être sortir de l’ornière dans les prochains jours. Lors d’un conseil d’administration, tenu le 29 juin à Yaoundé, le directeur général du Centre national d’études et d’expérimentation du machinisme agricole (Ceneema), Andrée Caroline Mélanie Ekotto Minkouna, a annoncé que le ministère de l’Économie va rétrocéder cette unité d’assemblage à l’établissement public.

« Dans les prochains jours, il y aura des missions conjointes sur le terrain pour faire l’inventaire des engins qui s’y trouvent et pour que la rétrocession commence. Nous allons également poursuivre le suivi de la fabrication des engins qui doivent arriver », a déclaré Andrée Caroline Mélanie Ekotto Minkouna. « Vous savez, à l’usine d’Ebolowa, le gouvernement avait une convention avec le gouvernement indien et il y a eu une première phase des tracteurs [1 000] que vous connaissez tous », a-t-elle poursuivi, avant d’ajouter qu’après la reprise en main de l’usine, il y aura une seconde phase de fabrication de 236 tracteurs de grande capacité.

Cette phase produira des bulldozers, niveleuses, camions, porte-chars, camions-ateliers. Ces équipements évalués à 42 milliards de FCFA et assemblés à Ebolowa seront par la suite dispatchés dans les pools de mécanisation (Lagdo, Foumbot, Santa, Nkongsamba…) en cours d’implantation dans les bassins de production du pays. Ces pools de mécanisation ont pour objectif de rapprocher le service des usagers, afin de réduire le coût des prestations qui augmentent avec la distance du fait notamment des besoins en carburant. Les pools d’engins permettent aussi d’avoir un temps de réaction ou de réponse très court face aux besoins des usagers.

Fruit de la coopération entre Cameroun et l’Inde, la première phase de ce projet, lancé en 2010, avait un coût prévisionnel de 18,825 milliards FCFA. En 2011, année initialement prévue pour sa livraison, l’usine des tracteurs d’Ebolowa a été au centre d’un scandale. En effet, cette année-là, une centaine de tracteurs montés pendant la phase de test avaient été abandonnés dans la broussaille, sous les intempéries, à cause de l’arrêt des travaux de construction des hangars devant les abriter. Depuis cette époque, le ministère de l’Économie indique que près de 1000 tracteurs ont été assemblés dans cette usine.

Sylvain Andzongo

Lire aussi :

17-01-2022-Mécanisation de l’agriculture : le Ceneema et la société Gradit Technoloc-Industries scellent un partenariat de 6 ans

15-01-2021-Interpellé sur les projets en hibernation dans le Sud, Louis Paul Motaze se réfugie derrière les crises

pndp-du-fait-des-intemperies-le-cameroun-sollicite-une-nouvelle-extension-du-projet-agropastoral-finance-par-l-ue
Prévu pour s’achever au cours de ce mois d’août après une extension des délais obtenus fin 2021, le projet agropastoral du Programme national de...
monnaie-la-depreciation-du-fcfa-face-au-dollar-augmente-la-dette-du-cameroun-de-420-milliards-de-fcfa-en-un-an
Les différentes variations à la hausse du taux de change du FCFA par rapport au dollar américain ont provoqué une augmentation de 420 milliards de...
semaine-de-l-innovation-un-eclairage-pour-l-ere-de-la-5-5g-pour-huawei
La prochaine évolution de la technologie 5G, que Huawei a baptisée 5.5G, nous est dévoilée à travers une feuille de route de l'industrie en matière...
orange-fab-cameroun-demarre-sa-premiere-saison
Orange Cameroun a lancé le 15 juillet dernier la première saison de son programme d’accélération de start-up Orange Fab, avec l’ambition de faire émerger...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev