logoIC
Yaoundé - 18 avril 2021 -
Agriculture

Sorgho, maïs et manioc : la Banque mondiale affirme avoir contribué à la multiplication des rendements au Cameroun

Sorgho, maïs et manioc : la Banque mondiale affirme avoir contribué à la multiplication des rendements au Cameroun

(Investir au Cameroun) - Selon Abdoulaye Seck, le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Cameroun, le Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (Pidma), financé à hauteur de 50 milliards de FCFA par cette institution de Bretton Woods et implémenté dans le pays depuis 2015, a permis de grandes avancées dans la production du manioc, du sorgho et du maïs.

Concrètement, depuis son lancement, le Pidma « a permis de doubler, tripler voire quadrupler les rendements du sorgho, maïs et manioc avec une qualité améliorée, et a ouvert aux bénéficiaires l’accès au marché de l’agroalimentaire et toute la chaine de valeurs », précise le directeur des opérations de la Banque mondiale. C’était le 24 mars 2021 dans la capitale camerounaise, au cours de la revue conjointe du portefeuille de la Banque mondiale dans le pays.

La Banque mondiale ne révèle pas les chiffres sur l’évolution des rendements sus-mentionnés. Mais, les résultats les plus palpables du Pidma sont visibles dans la chaîne de valeur du sorgho. Grâce au Pidma, les producteurs de la partie septentrionale du Cameroun fournissent désormais et plus aisément de la matière première à Guinness Cameroun, la filiale locale du brasseur britannique Diageo. À la faveur de ce projet, ces producteurs de sorgho ont d’ailleurs inauguré, le 10 janvier 2020, une unité de décorticage et de stockage de cette céréale.

« Grâce au projet, les producteurs de sorgho regroupés en coopératives ont pu augmenter de 20% en moyenne, le prix de vente de leurs produits », souligne l’équipe de coordination du Pidma, qui estime également à 13% l’augmentation moyenne du prix de vente enregistrée par les producteurs de maïs. Selon les statistiques officielles, en 5 ans, 140 000 agriculteurs camerounais ont bénéficié de ce projet de la Banque mondiale, articulé autour de l’amélioration de la productivité et la compétitivité des chaînes de valeur du maïs, du manioc et du sorgho.

BRM

Lire aussi:

12-11-2020 - Le Pidma limite ses charges de fonctionnement à 15%, pour investir davantage sur les chaînes de valeurs agricoles

13-01-2020 - Une unité de décorticage de céréales, de plus d’un demi-milliard de FCFA, inaugurée à l’Extrême-Nord du Cameroun

les-premiers-dirigeants-de-la-nouvelle-societe-nationale-des-mines-du-cameroun-nommes-dont-un-dg-de-39-ans
Après la nomination des membres du conseil d’administration le 14 avril dernier, les principaux dirigeants de la Société nationale des mines du Cameroun...
delestages-dettes-vetuste-du-reseau-de-transport-les-revelations-du-dg-d-eneo
A fin 2019, Eneo réclamait à ses clients 180 milliards de FCFA, dont 63 milliards aux seules entreprises publiques ou à capitaux publics. Et dans le même...
la-sodecao-se-prepare-a-distribuer-aux-producteurs-4-millions-de-plants-de-cacaoyers-a-haut-rendement
La Société de développement du cacao (Sodecao) se prépare à distribuer aux producteurs du Cameroun une cargaison de 4 millions de plants de cacaoyers à...
camwater-declare-des-pertes-d-un-milliard-de-fcfa-par-mois-du-fait-de-la-fraude-hydraulique
Sur les antennes du média audiovisuel gouvernemental CRTV, la Cameroon Water Utilities (Camwater), entreprise publique en charge de la gestion de l’eau...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n108 Mars 2021

Personnel de l’Etat Un régime minceur s’impose


Un soutien à la compétitivité de l’industrie camerounaise


Business in Cameroon n98: March-2021

State personnel Time for a slimming diet


More support to boost the Cameroonian industry’s competitiveness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev