logoIC
Yaoundé - 23 août 2019 -
Agro-industrie

L’agro-industriel camerounais Pamol déplore une perte sèche de 40 milliards de FCFA depuis le déclenchement de la crise anglophone

L’agro-industriel camerounais Pamol déplore une perte sèche de 40 milliards de FCFA depuis le déclenchement de la crise anglophone

(Investir au Cameroun) - De sources internes à l’entreprise, Pamol Plantations Plc, unité agro-industrielle publique exploitant le palmier à huile dans la région du Sud-Ouest du Cameroun, déplore une perte globale de 40 milliards de FCFA depuis le déclenchement des revendications séparatistes dans les deux régions anglophones du pays.

En effet, avec le durcissement des affrontements entre l’armée régulière et les sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, depuis bientôt 2 ans, cette entreprise publique a dû arrêter ses activités, à cause de l’insécurité.

Afin de relancer ses activités, l’entreprise exprime actuellement des besoins de trésorerie de l’ordre de 1,3 milliard de FCFA. L’État camerounais a récemment approuvé un financement de 1,2 milliard de FCFA au bénéfice de cette société pour régler sept mois d’arriérés de salaires dus au personnel.

L’arrêt des activités de Pamol a mis un coup de frein à un vaste programme d’investissements implémenté, depuis 2015, au sein de l’entreprise. Ce programme prévoit notamment l’acquisition d’une unité de production d’huile de palme, d’une capacité de 30 TM par heure. Il est également prévu la construction d’une savonnerie et l’extension des plantations de l’entreprise sur une superficie de 500 hectares dans la presqu’île de Bakassi.

Pour conduire ce programme d’investissements, Pamol Plantations Plc et l’État du Cameroun ont signé un contrat plan d’un montant de 14 milliards de FCFA, qui attend toujours d’être financé.

Cette unité agro-industrielle est la 2e à payer le lourd tribut de la crise anglophone dans la région du Sud-Ouest, après la CDC. Deuxième employeur du Cameroun (22 000 employés désormais au chômage) après l’État, cette société a récemment exprimé des besoins de financement de 29 milliards de FCFA, pour la relance de ses activités.

Brice R. Mbodiam 

Lire aussi:

12-07-2018 - La crise dans le Sud-Ouest du Cameroun impacte la filière huile de palme au sein de la CDC et Pamol

01-09-2016 - Cameroun: Chief Mekanya Charles Okon confirmé au poste de Directeur général de Pamol Plantations Plc

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n87-88: Juillet / Août 2019

Ces multinationales qui réussissent au Cameroun


Le combat d’un Camerounais pour une justice fiscale internationale


Business in Cameroon n77-78: July - August 2019

Discovering multinationals that thrive in Cameroon


Meeting with the Cameroonian who fights for global tax fairness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev