logoIC
Yaoundé - 20 mars 2019 -
Agro-industrie

Le Fonds de pension norvégien retire ses financements à Halcyon Agri, exploitant de l’hévéa au Cameroun

Le Fonds de pension norvégien retire ses financements à Halcyon Agri, exploitant de l’hévéa au Cameroun

(Investir au Cameroun) - C’est l’ONG Greenpeace Africa qui donne l’information. Le Fonds de pension norvégien, le plus important au monde (900 milliards d'euros), a retiré ses financements au Singapourien Halcyon Agri Corporation, exploitant l’hévéa au Cameroun, à travers sa filiale Sud Cameroun Hévéa (Sudcam).

En réaction à cette nouvelle, Victorine Che, chef de projet sur le bassin du Congo au sein de Greenpeace Afrique, a déclaré : « C’est un appel clair à d’autres investisseurs de se retirer d’Halcyon Agri. En agissant de la sorte, il sera plus difficile pour la société de continuer à accaparer des terres, à violer les droits humains des populations locales et à détruire, par exemple, des forêts situées à sept kilomètres à l’est de la ville natale du président camerounais Paul Biya ».

En 2018, Greenpeace Afrique a exposé les impacts de la plantation camerounaise d’Halcyon Agri, Sudcam, sur l’écosystème et sur les communautés locales et autochtones. Selon le rapport commis à cette période, le projet industriel prévu sur près de 10 000 hectares, a causé «le déplacement des communautés Baka sans compensation adéquate ni plan de réinstallation». Bien plus, il n’y avait pas une zone tampon clairement définie pour permettre aux communautés voisines de subvenir à leurs besoins.

«Nous demandons  aux clients de Halcyon Agri, tels que Michelin, Goodyear, Continental et Bridgestone, à réexaminer sérieusement leur contribution à la déforestation au Cameroun – et à rompre tout lien avec la compagnie.», affirme Victorine Che.

Pour sa défense, le groupe Halcyon Agri a toujours répondu aux organisations de la société civile qu’elle se réfère uniquement au «défrichement et à l’abattage de zones d’exploitation forestière». L'entreprise déclare ne pas défricher les zones de forêt primaire, à haute valeur de conservation ou à haute teneur en carbone.

S.A

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n83: Mars 2019

La douloureuse facture des importations

Parole d’expert : le point sur le secteur agricole camerounais



Business in Cameroon n73: March 2019

A heavy import bill

An expert review of Cameroon’s agricultural sector


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev