logoIC
Yaoundé - 16 mai 2022 -
Agro-industrie

L'agro-industriel CDC, 2è employeur après l'Etat du Cameroun, s'inquiète de la destruction de 20 000 emplois dans le Sud-Ouest

L'agro-industriel CDC, 2è employeur après l'Etat du Cameroun, s'inquiète de la destruction de 20 000 emplois dans le Sud-Ouest

(Investir au Cameroun) - L’agro-industriel Cameroon Development Corporation (CDC), 2è employeur après l’Etat, s’inquiète de la destruction de ses 20 000 emplois.

En effet, au terme d’un conseil tenu le 27 décembre 2018 à Bota-Limbé, dans la région du Sud-Ouest du pays, en proie aux violences séparatistes depuis octobre 2016, Benjamin Mutanga Itoe, PCA de l’entreprise, a affirmé que plus de 93% des agents dont l’emploi et la masse salariale mensuelle s’élèvent à 2 milliards FCFA, sont aujourd’hui menacés.

Le Conseil d’administration a noté avec «consternation l’impact très négatif de cette crise socio-politique sur le fonctionnement de la CDC, qui a vu plusieurs de ses plantations, bureaux et unités de transformation vandalisés et pillés». Ce qui a entraîné la fermeture et la cessation d’activités sur certains sites et les pertes financières qui en découlent empêchant ainsi, le paiement des salaires.

Toujours selon la CDC, il y a lieu de regretter les blessures corporelles infligées aux nombreux employés de la société, dont certains ont été mutilés et ont vu leurs doigts coupés par les séparatistes. « Certains d’entre eux [employés] ont été tués et ce, dans l’intention principale de paralyser et de réduire à néant, les capacités et le potentiel de production et de commercialisation de la CDC.», indique Benjamin Mutanga Itoe.

Par conséquent, le Conseil d’administration recommande le renforcement de la sécurité dans les unités de production et de transformation de la CDC afin d’assurer la continuité de la chaîne de production de la société.

Depuis le mois de septembre 2018, la Cameroon Development Corporation a disparu du fichier des exportateurs de bananes dans le pays.

S.A

ciment-le-cameroun-autorise-les-importations-du-congo-et-de-la-rdc-pour-satisfaire-la-demande-nationale
Dans une correspondance datant du 10 mai 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, demande aux sociétés de...
emprunt-obligataire-2022-le-cameroun-fait-les-yeux-doux-aux-investisseurs-gabonais-et-congolais
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), lance ce 16 mai 2022, le Road-show du 6e emprunt obligataire de l’histoire des...
banque-mondiale-le-camerounais-albert-zeufack-nomme-directeur-des-operations-pour-l-angola-la-rdc-le-burundi
Dans une communication interne, la Banque mondiale vient d’annoncer la nomination de l’économiste camerounais Albert Zeufack au poste de directeur des...
bvmac-les-entreprises-affichent-une-capitalisation-boursiere-de-159-milliards-de-fcfa-a-fin-janvier-2022-en-hausse-de-13
Selon les informations du ministère camerounais des Finances, au 31 janvier 2022, les entreprises de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique...

Cette start-up camerounaise veut lutter contre les déserts médicaux en Afrique

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev