logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
Agro-industrie

Une nouvelle unité de transformation du cacao d’une capacité de 32 000 tonnes entre en activité au Cameroun

Une nouvelle unité de transformation du cacao d’une capacité de 32 000 tonnes entre en activité au Cameroun

(Investir au Cameroun) - La cérémonie d’inauguration de l’usine Neo Industry, nouvelle unité de transformation du cacao, aura lieu le 26 avril 2019, apprend-on de sources officielles. Située dans la localité de Kekem, à la lisière de la région du Littoral du Cameroun, cette usine de transformation des fèves, pour la production du beurre et de la poudre de cacao, est officiellement dotée d’une capacité de production annuelle de 32 000 tonnes.

Le projet a bénéficié d’un financement de 13 milliards de FCFA, octroyé par la Société commerciale de banque (SCB Cameroun), filiale locale du groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank. Ce crédit bancaire a, à son tour, été garanti à hauteur de 6 milliards de FCFA par l’African Guarantee Fund (AGF), fonds de garantie lancé par le groupe de la Banque africaine de développement (BAD).

En plus des facilités fiscalo-douanières offertes par l’État camerounais, ce projet a également bénéficié, en juin 2016, d’un financement public direct de 1,2 milliard de FCFA, dans le cadre du projet Agropoles, implémenté par le ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat).

Entièrement équipée par l’Allemand Buhler, présenté comme étant le numéro un mondial dans la fabrication des équipements de l’industrie chocolatière, Neo Industry permettra, selon son promoteur, de créer environ 750 emplois indirects.

Cette nouvelle unité de transformation de fèves épouse les ambitions des pouvoirs publics et des acteurs de la filière cacao au Cameroun, qui œuvrent pour l’augmentation de la transformation locale. L’objectif est de transformer 50 % de la production nationale, d’ici à 2020.

En effet, avec une production qui tourne autour de 200 000 tonnes depuis cinq campagnes, le Cameroun ne transforme qu’environ 25 % de ses fèves, ce qui expose la filière aux aléas de la conjoncture sur le marché international.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

02-09-2015 - Le Cameroun s’achemine vers une capacité de broyage supérieure à 100 000 tonnes de cacao par an

20-04-2018 - SCB Cameroun décroche la garantie partielle de l’AGF, pour un financement de 13 milliards FCFA dans la transformation du cacao

le-brasseur-camerounais-sabc-investit-12-milliards-de-fcfa-dans-une-nouvelle-ligne-de-production-a-douala
Le 26 février 2020, le ministre de l’Industrie, Dodo Ndocke, procèdera à l’inauguration d’une nouvelle ligne de production à l’usine de la société anonyme...
la-nouvelle-unite-en-charge-du-transport-de-la-fibre-optique-au-cameroun-va-rester-sous-le-controle-de-camtel
Dans une série de tweets, le ministre de Poste et Télécommunications (Minpostel) apporte des précisions sur les réformes envisagées au sein de...
la-moitie-des-occupants-des-logements-sociaux-de-mbanga-bakoko-a-douala-n-ont-pas-de-contrat-avec-la-sic
Dans le cadre de la campagne d’identification des locataires des logements SIC lancée en septembre dernier, le directeur général (DG) de la Société...
louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev