logoIC
Yaoundé - 19 avril 2021 -
Aide au développement

La Banque mondiale octroie 100 milliards FCFA pour financer le projet « Filets sociaux » et réformer le système éducatif au Cameroun

La Banque mondiale octroie 100 milliards FCFA pour financer le projet « Filets sociaux » et réformer le système éducatif au Cameroun

(Investir au Cameroun) - Alamine Ousmane Mey, le ministre camerounais en charge de l’Economie, et Elisabeth Huybens, directrice des opérations de la Banque mondiale au Cameroun, ont signé le 9 avril à Washington (Etats-Unis), quatre accords de financement d’un montant global de 190 millions de dollars US, soit environ 100,7 milliards FCFA.

Ces accords sont relatifs au financement de deux projets de développement au Cameroun, à savoir le projet « Filets sociaux » (60 millions de dollars) et le projet d’appui à la réforme de l’éducation (130 millions de dollars).

S’agissant du projet « Filets sociaux », en cours d’exécution avec le concours de la Banque mondiale, son objectif est d’appuyer la mise en place d’un système comprenant des programmes pilotes de transferts monétaires et des travaux publics à haute intensité de main-d’œuvre, destinés aux personnes les plus pauvres et les plus vulnérables identifiées dans certaines localités du pays.

« Les financements additionnels ainsi mobilisés permettront d’étendre la portée géographique de ce projet, aux communes impactées par l’afflux des réfugiés [près de 372 542 actuellement au Cameroun] et des déplacements internes dans les régions affectées par des crises sécuritaires », explique le ministère en charge de l’Economie.

De manière spécifique, il s’agira d’accroître la productivité de 42 000 nouveaux ménages de réfugiés et communautés hôtes, à travers des transferts monétaires, et faciliter l’accès aux travaux à haute intensité de main-d’œuvre pour 23 000 personnes (y compris 8 500 réfugiés).

Pour sa part, le projet d’appui à la réforme de l’éducation vise à faciliter l’accès équitable à une éducation de base de qualité avec un accent particulier sur les zones défavorisées. Il permettra le recrutement de 12 000 enseignants contractuels dans le cycle primaire, la distribution gratuite des manuels scolaires aux élèves du primaire.

S.A

le-gicam-et-les-banques-veulent-un-assouplissement-de-la-reglementation-des-changes-en-vigueur-dans-la-cemac
La nouvelle règlementation des changes dans la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) a fait l’objet d’un échange, le...
le-document-annexe-de-la-loi-de-finances-2021-qui-passe-au-scanner-la-situation-de-la-remuneration-des-agents-publics-divise-l-administration-publique-en-11-sous-secteurs-se-partageant-les-340-987-emplois-publics-pour-lesquels-l-etat-a-debourse-80
Selon la Caisse autonome d’amortissement (CAA), l’organe en charge de la gestion de la dette publique au Cameroun, le volume global de la dette intérieure...
les-impayes-des-etats-fragilisent-financierement-la-commission-des-forets-d-afrique-centrale
Le Conseil des ministres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac) s’est réuni le 15 avril 2021, sous la présidence du ministre camerounais...
transfert-des-competences-huawei-etend-son-reseau-de-partenaires-au-cameroun-a-l-institut-africain-d-informatique
La filiale au Cameroun de l’équipementier chinois des télécoms Huawei a organisé le 14 avril 2021, sur le Campus de l’Institut africain d’informatique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n108 Mars 2021

Personnel de l’Etat Un régime minceur s’impose


Un soutien à la compétitivité de l’industrie camerounaise


Business in Cameroon n98: March-2021

State personnel Time for a slimming diet


More support to boost the Cameroonian industry’s competitiveness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev