logoIC
Yaoundé - 19 avril 2019 -
Assurance

Baloon, le leader du courtage d’assurance digital en Afrique, se positionne sur le marché camerounais

Baloon, le leader du courtage d’assurance digital en Afrique, se positionne sur le marché camerounais

(Investir au Cameroun) - Quelques mois après le lancement de ses activités en Côte d’Ivoire et au Sénégal, la start-up Baloon, qui revendique le leadership du courtage d’assurance digital sur le continent africain, a officiellement ouvert sa filiale au Cameroun, le 20 septembre 2018 à Douala, la capitale économique du pays, a-t-on appris officiellement.

Agréé depuis le mois de juillet 2018 par le ministère camerounais des Finances, Baloon Cameroun va, dans un premier temps, proposer des offres en assurance automobile de deux grandes compagnies du marché camerounais, à savoir AXA et Saham, précise-t-on au sein de l’entreprise.

Par la suite, la start-up panafricaine fondée par Bertrand Vialle, ancien dirigeant de Gras Savoye sur le continent africain, ambitionne de diversifier ses produits dans d’autres domaines, avec en ligne de mire l’assurance santé, en partenariat avec d’autres compagnies en activité au Cameroun. 

«Fini les files d’attente, les longs formulaires compliqués à remplir ! Avec Baloon, l’assuré se connecte simplement sur le site www.baloon.cm depuis son mobile ou son ordinateur, prend une photo, choisit sa formule, signe et paie par mobile money. Et le voilà assuré ! Jamais cela n’aura été aussi simple et rapide.», explique la start-up, qui entend jouer une partition déterminante dans la progression du taux de pénétration de l’assurance au Cameroun. Ce d’autant que, apprend-on, «dans les autres pays, 40% de ses clients n’étaient pas du tout assurés auparavant».

Pour rappel, le taux de pénétration de l’assurance au Cameroun atteint officiellement à peine 2%. Selon Protais Ayangma, ancien dirigeant de compagnies d’assurances et promoteur d’«Assuretech», une initiative visant à impulser le développement de l’assurance à travers la digitalisation, au Cameroun, «la digitalisation pourrait quintupler le chiffre d’affaires des assurances et améliorerait sa contribution au PIB». 

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

22-08-2017 - Protais Ayangma Amang : « La digitalisation pourrait quintupler le chiffre d’affaires des assurances et améliorerait sa contribution au PIB » 

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n84: Avril 2019

Cacao : l’industrie de transformation a le vent en poupe

Entretien avec Louis-Paul Motazé, ministre des Finances



Business in Cameroon n74: April 2019

Cocoa: The transformation industry is thriving

Interview with Louis-Paul Motaze, minister of finances


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev