logoIC
Yaoundé - 17 janvier 2019 -
Banque

Cameroun: le ministre des Finances lance un ultimatum aux établissements de crédits qui prélèvent des frais sur chèques impayés

Cameroun: le ministre des Finances lance un ultimatum aux établissements de crédits qui prélèvent des frais sur chèques impayés

(Investir au Cameroun) - Dans une lettre circulaire qu’il vient de publier, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze (photo), lance un ultimatum aux établissements de crédits qui prélèvent des frais sur chèques impayés.

« Il m’a été donné de constater que certains établissements de crédit prélèvent des frais sur chèques impayés en cas d’incidents de paiement aussi bien aux émetteurs qu’aux bénéficiaires de chèque en cause, en violation des dispositions du règlement n°02/03/Cemac/Umac/CM du 4 avril 2003 relatif aux systèmes, moyens et incidents de paiement.», écrit le ministre des Finances.

Par ailleurs, indique Louis Paul Motaze, certains prélèvent des frais pour des motifs autres que l’absence de provision, pratiques qui sont de nature à dissuader les usagers ou d’accepter le paiement par chèque. Ce qui les oblige à recourir au paiement en monnaie fiduciaire. 

Par conséquent, le membre du gouvernement instruit aux hors-la-loi de se conformer scrupuleusement à la loi en s’abstenant de faire supporter tout frais au bénéficiaire du chèque impayé et de prélever des frais lors des rejets pour autre motif que l’absence de provision.

« Tous les frais escomptés aux clients dans ces deux cas depuis le 1er janvier 2018 doivent leur être restitués.», ordonne le ministre des Finances.

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n80-81: Décembre 2018-Janvier 2019

Les meilleurs clients du Cameroune

Le FEICOM, un acteur majeur de la décentralisation



Business in Cameroon n70-71: December 2018-January 2019

Who are Cameroon’s best buyers?

FEICOM, a major contributor to decentralization


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev