logoIC
Yaoundé - 17 décembre 2018 -
Banque

En Afrique centrale et de l’Ouest, le Cameroun est champion du crédit-bail dans le portefeuille du groupe Société Générale

En Afrique centrale et de l’Ouest, le Cameroun est champion du crédit-bail dans le portefeuille du groupe Société Générale

(Investir au Cameroun) - L’encours des financements accordés par crédit-bail (leasing) au sein de la filiale camerounaise du groupe Société Générale (SG), est le plus important sur l’ensemble du réseau de ce groupe bancaire en Afrique centrale et de l’Ouest, a-t-on appris le 29 novembre 2018 à Dakar, la capitale du Sénégal, en marge d’une conférence organisée par le groupe sur sa stratégie «Grow with Africa».

Les financements sur crédit-bail de Société Générale Cameroun surclassent ainsi ceux de sa consœur ivoirienne, le mastodonte du groupe en Afrique de l’Ouest, en dépit du dynamisme observé sur ce segment de l’activité ces dernières années, avec un portefeuille crédit-bail qui a récemment crû de 77% sur un an, a-t-on appris d’un responsable de Société Générale Côte d’Ivoire.

«L’encours est plus important au Cameroun parce que le leasing y a été lancé avant la Côte d’Ivoire. Au Cameroun, la proportion de l’encours du leasing par rapport au total des encours (des crédits aux entreprises, Ndlr) est de 13%, contre moins de 10% en Côte d’Ivoire.», révèle Georges Wega, le directeur régional de la Société Générale pour l’Afrique de l’Ouest, qui a également occupé le poste de directeur général adjoint de la filiale camerounaise de ce groupe bancaire français.

Ce dernier révèle d’ailleurs que compte tenu des avancées du Cameroun sur le segment du leasing, le groupe Société Générale y a créé «un hub leasing», afin de servir les clients du Tchad et de la République du Congo.

«Il faut que nos filiales qui n’y sont pas encore aillent vers le leasing.», a déclaré Alexandre Maymat, responsable Afrique, Méditerranée et Outre-mer du groupe Société Générale, en présentant ce mécanisme de financement des entreprises comme l’un des principaux leviers que va actionner le groupe SG, afin d’augmenter de 60% (4 milliards d’euros, soit plus de 2 600 milliards FCFA) sur 5 ans, l’encours des crédits du groupe en faveur des PME africaines, tel que projeté dans son programme «Grow with Africa».

Pour rappel, bien qu’il soit encore ignoré par beaucoup d’opérateurs économiques au Cameroun, le leasing a fait d’importants progrès ces dernières années dans le pays.

Selon les statistiques de l’Association camerounaise du crédit-bail (Camlease), rapportées dans un document publié par la Société financière internationale (SFI), le marché camerounais du leasing est passé d’environ 45 milliards de francs Cfa en 2009, à plus de 115 milliards de francs en 2015.

Au demeurant, bien qu’ayant plus que doublé sur une période de 6 ans, ce marché au Cameroun demeure largement en dessous de son potentiel, que les experts estiment officiellement à environ 250 milliards de francs Cfa.

Dans la pratique, le crédit-bail ou leasing consiste, pour une entreprise, à faire financer l’acquisition de son outil de production par un crédit-bailleur. Celui-ci met ensuite les équipements achetés par ses soins à la disposition du demandeur pour exploitation. Les deux parties conviennent des modalités de remboursement, par traites, des fonds ayant permis l’achat de ces équipements, qui deviendront la propriété de l’entreprise après remboursement intégral des fonds engagés par le financier (crédit-bailleur).

Ce mode de financement a la particularité de permettre aux entreprises d’obtenir les équipements sollicités sans débourser le moindre centime, de les exploiter directement pour produire, et de pouvoir utiliser le fruit de l’exploitation desdits équipements pour rembourser le crédit-bailleur, de manière plutôt flexible.

Brice R. Mbodiam, à Dakar

Lire aussi:

15-03-2016 - Cameroun : le portefeuille du crédit-bail est passé de 45 à 115 milliards FCfa entre 2009 et 2015

04-10-2017 - Afriland First Bank absorbe sa filiale Africa Leasing Company, spécialisée dans le crédit-bail

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n79: Novembre 2018

Le secteur financier camerounais se digitalise à grande vitesse

L’anacarde, un vaste potentiel de revenus et d’emplois



Business in Cameroon n69: November 2018

Cameroon’s finance sector goes through rapid digitalization

Cashew, a sector with great potential, both for revenues and job creation


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev