logoIC
Yaoundé - 07 mai 2021 -
BTP

Route Ayos-Bonis : les populations insatisfaites

Route Ayos-Bonis : les populations insatisfaites

(Investir au Cameroun) - Les populations riveraines de la route Ayos-Bonis, inaugurée hier, 23 août 2012, par le Premier ministre Philemon Yang, demandent le bouclage complet des travaux de cette route qui relie Bertoua à Yaoundé, la capitale du pays. Elles réclament notamment le bitumage des bretelles Bama-Messamena  (38 km), Mampang –Angossas et Doumé-Doumaintang. Tout comme le bitumage de 5 km de voiries urbaines dans chacune des communes d’Abong Bang et de Doumé dans la région de l’Est.

Selon le quotidien Le Jour, hier à Bertoua, Léandre Selema Akédjol, s’exprimant au nom des élites de la région de l’Est, a fait un rappel au Premier ministre : «Lors de votre discours de campagne pour la dernière élection présidentielle vous avez déclaré que les populations de la région de l’Est ont axé leurs efforts sur le bitumage de la route Ayos-Bonis, mais les travaux de bitumage des bretelles vont également bientôt commencer», a rappelé Selema Akédjol .

En réponse Philemon Yang a déclaré que «le président de la République m’a chargé de vous dire que les bretelles envisagées dans le cadre des travaux de bitumage de la route Ayos-Bonis seront construites».

Un discours qui n’aurait pas convaincu les populations si l’on s’en tient aux déclarations publiées dans Le Jour. «Est-ce qu’on peut servir une sauce qui n’a pas de sel, une sauce qui n’est pas prête à la consommation ?  La route n’est pas achevée, car les bretelles ne sont pas construites, l’étape des promesses est révolue. Il faut changer la façon de faire la politique», indique James Awala, le maire de la commune de Doumé. Même son de cloche chez son collègue, Aimé Louis Beloko, maire de Kentzou. «La région de l’Est doit se développer avec le bitumage de ces bretelles. Car, c’est par elles que les populations villageoises sortent leurs produits agricoles», indique-t-il.

La route Ayos –Bonis inaugurée par le Premier ministre hier a une longueur de 191 km (lot 1 Ayos –Abong Mbang 88 km, lot 2 Abong Mbang – Bonis 103 km). Les travaux de construction de l’ouvrage ont coûté 58,8 milliards de Francs CFa. L’ouvrage mesure 7m de largeur. Selon les entrepreneurs, la couche de roulement en béton bitumeux du lot 1 est de 87.150 tonnes,  alors que celui du lot 2 est de 98.950 tonnes.

 

Beaugas-Orain Djoyum

paul-k-fokam-les-pays-africains-sont-les-mieux-places-pour-avoir-une-monnaie-reconnue-sur-le-plan-international
L’or, c’est là que tout se joue. Dans l’un de ses fameux exposés télévisés, le très démonstratif et engagé milliardaire camerounais, Paul K. Fokam, a...
au-cameroun-malgre-l-intensification-des-pluies-les-prix-du-cacao-caracolent-toujours-a-plus-de-1000-fcfa
Ce 6 mai 2021, le kilogramme de fèves de cacao était cédé dans les bassins de production du Cameroun entre 1025 et 1075 FCFA, selon la compilation...
plus-de-1000-pieces-de-nattes-de-contrebande-d-origine-asiatique-saisies-au-cameroun
Les éléments de la douane camerounaise ont saisi, ce 6 mai 2021 dans la localité de Dembo, située dans la région du Nord, un lot de 1080 pièces de nattes...
pour-reduire-les-delestages-le-cameroun-veut-installer-30-mw-de-solaire-modulaire-et-mobile-dans-le-septentrion-en-2021
Afin de soulager les ménages et entreprises des régions septentrionales du Cameroun, qui vivent des délestages sans précédent depuis plusieurs mois, en...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n109 Avril 2021

Délestages Le DG d’Eneo s’explique


Cacao : cap sur la transformation


Business in Cameroon n99: April-2021

Outages ENEO’s director-general explains the situation


Cocoa: Time to boost processing

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev