logoIC
Yaoundé - 27 février 2024 -
Coopération

La Cemac réfléchit à un prolongement des programmes avec le FMI, en solidarité avec le Congo et la Guinée équatoriale

La Cemac réfléchit à un prolongement des programmes avec le FMI, en solidarité avec le Congo et la Guinée équatoriale

(Investir au Cameroun) - «Des programmes financiers entre le Fonds monétaire international (FMI) et certains pays de la Cemac arrivent bientôt à échéance. Que faisons-nous dans la suite ? Faille-t-il prolonger les accords existants pour s’aligner sur le Congo et la Guinée équatoriale dont les arrangements financiers pourraient être comme nous le souhaitons tous, conclus avec le FMI ?»

Les questions ci-dessus ont été posées par Daniel Ona Ondo (photo), président de la Commission de la Cemac le 31 décembre 2018, à Douala, au Cameroun. C’était à l’occasion des travaux du comité de pilotage du Programme des réformes économiques et financières de la Cemac. M. Ona Ondo faisait référence au Cameroun, la Centrafrique, le Gabon et le Tchad qui achèvent prochainement [2019-2021] leurs programmes avec le FMI.

Selon Daniel Ona Ondo, cette réflexion tombe sous le sens dans la mesure où, « l’exigence de solidarité que nous impose notre communauté de destin, commande le soutien et le plaidoyer sans faille des institutions communautaires pour soutenir les discussions et initiatives en cours (…) pour permettre à la Guinée équatoriale et le Congo de conclure un programme financier avec le FMI ».

Le président de la Commission de la Cemac a jeté ainsi un pavé dans la marre en faisait le point sur les deux pays de la sous-région en crise, qui n’ont pas encore conclu un programme économique avec le FMI. Selon lui, la validation et la conclusion du programme financier au Congo restent conditionnées par l’aboutissement des accords de restructuration de la dette avec les créanciers de ce pays, notamment avec la Chine.

Pour la Guinée équatoriale, la conclusion de la deuxième revue du Programme de référence a été conditionnée à la satisfaction des actions préalables (audit externe des compagnies pétrolières et gazières, et l’adhésion à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives-ITIE).

A ce jour, les audits ont été commandités et le processus d’adhésion à l’ITIE a été initié.

S.A

transport-urbain-et-interurbain-la-nouvelle-hausse-des-tarifs-devrait-entretenir-l-inflation-au-cameroun-en-2024
Dans le prolongement des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement (après l’augmentation des salaires et des allocations familiales), pour...
or-le-britannique-oriole-resources-annonce-la-reprise-des-travaux-d-exploration-sur-son-projet-mbe-au-cameroun
La junior-minière britannique Oriole Resources a annoncé le 26 février 2024 avoir relancé les travaux d’exploration d’or sur son projet Mbé, situé...
l-entreprise-allemande-grohe-accompagne-l-institut-technique-don-bosco-d-ebolowa-dans-le-cadre-de-son-programme-give
Ce vendredi 23 février, l'Institut Technique Don Bosco d'Ebolowa a accueilli une multitude d'invités de marque sur son campus. Parmi eux, l'évêque du...
aboudi-ottou-redaction-en-chef-d-investir-au-cameroun-prime-pour-son-courage-et-la-qualite-de-ses-enquetes-en-2023
Le journaliste Aboudi Ottou (photo), coordonnateur du Bureau Cameroun de l’Agence Ecofin et rédacteur en chef d’Investir au Cameroun, vient de remporter...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev